Comme Arsenal, le Real ne peut pas se permettre de perdre

Comme Arsenal, le Real ne peut pas se permettre de perdre
le 05/11/2012 à 15:08

Le Real est évidemment un favori. Même avec leur début de saison... Ils ont six candidats au Ballon d'Or et vous ne feriez pas du Real Madrid un favori de la Ligue des Champions ? La finale de la Ligue des Champions ne se joue pas au mois de novembre mais au mois de mai. Ne les excluez pas trop vite...  Quoi qu'il en soit et un peu comme Arsenal, le Real Madrid ne peut pas se permettre de perdre ce match face à Dortmund.

 


On pense que l'on peut inverser le résultat (de l'aller). Nous en avons d'ailleurs intérêt et Schalke est une équipe qui nous a surpris. Sur le déroulement du match, Schalke a mérité de gagner. Ils ont eu plus d'occasions que nous. Nous avons surtout manqué de rythme. Nous étions un peu à plat, comme à Norwich. Pas d'énergie dans l'équipe, pas d'énergie physique. Assez inexplicablement d'ailleurs car nous avions terminé fort avant la coupure internationale. Et puis derrière, plus de son, plus d'image. Je pense que cela a donné confiance à Schalke. Ils n'ont pas eu énormément d'occasions mais ont affiché une meilleure maitrise collective que nous ce jour-là. Ils étaient plus à l'aise que nous.

 

Le Blog d'Arsène Wenger
Arsène Wenger

Son travail à Arsenal, depuis 1996, a fait de lui l’un des managers les plus respectés et les plus recherchés du monde du football. Champion de France avec Monaco en 1988, trois fois finaliste d’une Coupe d’Europe, deux fois titré au Japon lors de son expérience à Nagoya, Arsène Wenger possède une connaissance encyclopédique du jeu et un sens du management qui a fait de lui le révélateur de très grands talents.