AFP

60 m haies : nouveau record de France pour Bascou (7"41)

Bascou efface Doucouré des tablettes
Par AFP

Mis à jourLe 13/02/2016 à 23:24

Publiéle 13/02/2016 à 19:38

Mis à jourLe 13/02/2016 à 23:24

Publiéle 13/02/2016 à 19:38

Article de AFP

Dimitri Bascou a amélioré le record de France en salle du 60 m haies en 7"41, en remportant la finale de la réunion de Berlin, samedi. Bascou, 28 ans, a amélioré d'un centième l'ancien record établi par Ladji Doucouré le 26 février 2005 à Liévin. De son côté, Renaud Lavillenie s'est incliné face au Brésilien Braz da Silva au concours du saut à la perche.

Dimitri Bascou a amélioré le record de France en salle du 60 m haies en 7"41, en remportant la finale de la réunion en salle de Berlin, samedi. Bascou, 28 ans, a amélioré d'un centième la précédente marque établie par Ladji Doucouré le 26 février 2005 à Liévin. "C'était un vieux record, beaucoup sont passés pas loin, alors le battre c'est extrèmement satisfaisant", a déclaré Bascou tout sourire après son exploit.

Vainqueur de sa série en 7"52, le sociétaire de l'US Créteil a survolé la finale pour s'imposer loin devant l'Espagnol Orlando Ortega (7"51). "Gagner la première course en 7"52, avec en plus un très mauvais temps de réaction, ça présageait une belle finale", a expliqué le Martiniquais, qui a amélioré son record personnel de cinq centièmes. "Le plus étonnant, c'est que mon entraîneur avait prédit un record, a-t-il confié. Et comme il se trompe rarement, ça fait presque peur".

" Il faut maintenant de la régularité derrière pour espérer prétendre à un autre cap"

L'élève de Giscard Samba Koundy a réalisé sa performance à son deuxième meeting international de l'année, après Dusseldorf la semaine dernière où il avait terminé deuxième (7"52) derrière Ortega. "Il faut maintenant de la régularité derrière pour espérer prétendre à un autre cap", a ajouté Bascou, qui s'alignera à Glasgow, étape du nouveau circuit mondial en salle, avant les championnats de France dans deux semaines à Clermont-Ferrand. Deux étapes préparatives aux Mondiaux-2016 à Portland le mois prochain, avec en point de mire les JO 2016 à Rio.

Lavillenie se plaint du sautoir

Les années se suivent et ne se ressemblent pas pour Renaud Lavillenie, venu pourtant avec l'intention d'enchaîner sur sa victoire de Karlsruhe (5,91 m). Lui qui avait titillé les 6,17 m l'an passé à Berlin, n'a pu faire mieux que 5,85 m cette fois pour échouer derrière le Brésilien Thiago Braz da Silva (5,93 m). Pour le recordman du monde (6,16 m), le problème n'était pas la gêne qui subsiste derrière son genou droit, mais "le sautoir mal configuré" où il a échoué par trois fois à 5,93 m. "Mes perches touchaient le tapis et je retombais sur la barre", a-t-il expliqué, clairement très frustré de laisser échapper une victoire "largement à ma portée".

La Néerlandaise Dafne Schippers, championne du monde du 200 m (argent sur 100 m), a confirmé ses prétentions sur la saison olympique en améliorant de 7 centièmes sa propre MPM de l'année. A 21 ans, la jeune Allemande Alexandra Wester s'est révélée en améliorant de 25 centimètres son record personnel à la longueur, sous le regard de l'ex-reine des sautoirs Heike Drechsler...

En soirée, le discobole Robert Harting a renoué victorieusement avec la compétition. Après 18 mois d'absence pour une grave blessure à un genou, le champion olympique et du monde allemand a gagné avec un jet à 64,84 m à son dernier essai.

0 commentaire
Vous lisez :