AFP

Championnats d'Europe - Prague : L'équipe de France féminine championne d'Europe du 4x400 mètres

Les Bleues terminent le travail en beauté
Par AFP

Le 08/03/2015 à 17:50Mis à jour Le 08/03/2015 à 20:47

L'équipe de France féminine a remporté le titre européen sur 4x400 mètres, dimanche à Prague. C'est le troisième titre des Tricolores lors de cet Euro après ceux décrochés par Pascal Martinot-Lagarde sur 60 mètres haies, vendredi, et Renaud Lavillenie à la perche, samedi.

Pas un jour sans sa médaille pour le camp tricolore ! Deux jours après Pascal Martinot-Lagarde, sacré devant ses deux compatriotes sur 60 mètres haies, et au lendemain du nouveau sacre de Renaud Lavillenie à la perche, l'équipe de France féminine a "ouvert" son compteur à l'occasion du relais 4x400 mètres des Champions d'Europe de Prague. Les Bleues (Gueï, Diarra, Raharolahy, Gayot) se sont imposées en 3'31''61 devant la Grande-Bretagne (3'31"79) et la Pologne (3'31"90).

Trois des quatre Françaises en or (Floria Gueï, Agnès Raharolahy, Marie Gayot) avaient déjà été titrées en plein air, aux championnats continentaux de Zurich en août 2014. En Suisse, Gueï avait pris le relais en quatrième position pour effectuer une remontée mémorable jusqu'à la première place. Dans la capitale tchèque, la Lyonnaise, déçue par sa prestation en individuel, était la première au départ. Sur une piste de 200 m, avec des virages relevés et des risques de contact accrus, il est en effet difficile de doubler. Grâce à cette troisième médaille d'or, le bilan définitif de la délégation tricolore, qui doit beaucoup au triplé du 60 m haies masculin, est de cinq médailles.

Pour Ghani Yalouz, le directeur technique national, le quatuor sacré symbolise l'état d'esprit de l'équipe, même s'il n'oublie pas les déceptions. Celles d'Eloyse Lesueur, la championne du monde de la longueur, de la pentathlète Antoinette Nana Djimou, qui défendait son titre, et dans une moindre mesure dimanche de la perchiste Marion Fiack. Leur dénominateur commun: la cinquième place. "Il y a un engagement malgré l'absence de la patronne de ce relais, Muriel Hurtis (désormais en semi-retraite). Il y a une équipe jeune derrière et c'est une politique qu'on a souhaité mettre en oeuvre dès le début", rappelle le DTN. Et de citer Wilhem Belocian, tout juste sorti des rangs juniors pour compléter le triplé historique sur 60 m haies, derrière Pascal Martinot-Lagarde, 23 ans, et Dimitri Bascou.

Avec une équipe réduite (27 sélectionnés), fortement amputée par les blessures et surtout les absences volontaires, notamment des sprinters et des spécialistes de demi-fond, l'équipe de France termine à la deuxième place au tableau des médailles (six dont trois en or), remportée par la Russie (six médailles d'or pour huit podiums).

0
0