AFP

Vicaut pour le titre, mais avec Rio en tête

Vicaut pour le titre, mais avec Rio en tête
Par AFP

Le 07/07/2016 à 16:50

CHAMPIONNAT D'EUROPE - Jimmy Vicaut, principal prétendant européen sur 100 m, doit décrocher jeudi à Amsterdam son premier titre continental, mais vise surtout la continuité dans sa préparation pour les Jeux Olympiques de Rio.

"La cerise sur le gâteau, ce serait une médaille olympique, pas un titre de champion d'Europe". Le verbe est sûr pour Jimmy Vicaut, qui débarque aux Pays-Bas avec dans le dos une pancarte de favori si grande qu'elle empêche de voir qui pourrait bien le battre. Seul au monde, du moins en Europe. Ses 9 "86 du 7 juin dernier à Montreuil près de Paris - record d'Europe égalé - font de lui un prétendant mondial.

Mais la période est riche d'enseignements. Ainsi, outre-Atlantique viennent de se terminer les sélections américaines et jamaïcaines, avec leur lot de surprises et de confirmations. La surprise, c'est bien sûr l'incertitude qui entoure l'état de forme d'Usain Bolt, blessé, qui a renoncé après les séries du 100 m. La confirmation, c'est Justin Gatlin, flamboyant jeune homme de 34 ans qui vient de reprendre à Vicaut la MPM avec un 9"80 de bon aloi, devant les 9"84 de Trayvon Bromell, la nouvelle flèche.

Répondre à Gatlin

Ces championnats d'Europe d'Amsterdam peuvent être vus comme une belle façon de répondre. "J'aurais bien voulu disputer les séries du 100 m, avec trois courses en deux jours ça m'aurait permis de faire une répétition générale de ce qui m'attend à Rio", explique d'ailleurs Vicaut. Mais les organisateurs de l'Euro en ont disposé autrement, estimant que les 12 meilleurs sprinteurs continentaux n'avaient pas à se brûler les ailes en séries, pour entrer dans la danse seulement en demi-finales. "J'avais fait une demande de dérogation, mais ça n'a pas marché. C'est quand même dommage, j'ai un peu les boules de ne venir à Amsterdam que pour deux courses", confie Vicaut.

Le sprinteur pourrait donc envisager de participer, finalement, au relais 4x100 m, alors qu'une impasse était initialement prévue. "Attention, rien n'est sûr, on verra après les courses et si je suis trop fatigué ce ne sera pas la peine", tempère-t-il. Vicaut, premier Français champion d'Europe du 60 m (en salle donc en 2013 à Göteborg), peut redonner à la France la domination continentale abandonnée en 2014 par Christophe Lemaitre (2e après avoir été champion en 2010 et 2012), absent sur blessure cette année.

Vicaut aurait déjà dû la croquer, cette couronne continentale, à Zurich en 2014. Mais une blessure à l'ischio l'avait contraint à l'abandon après les séries. Jeudi, pour la 2e journée d'Amsterdam-2016, six autres titres seront en jeu avec la hauteur dames, la longueur messieurs, le javelot messieurs, le 200 m dames, le décathlon et le 100 m haies.

Vidéo - Vicaut : "Je dois gagner"

01:29
0
0