AFP

Dopage : "Le retour vers la confiance sera un processus douloureux", reconnaît Sebastian Coe

Coe : "Le retour vers la confiance sera un processus douloureux"
Par AFP

Mis à jourLe 14/01/2016 à 19:47

Publiéle 14/01/2016 à 19:46

Mis à jourLe 14/01/2016 à 19:47

Publiéle 14/01/2016 à 19:46

Article de AFP

DOPAGE - Après la publication du second volet du rapport de l'AMA sur la corruption et le dopage dans l'athlétisme, le nouveau patron de l'IAAF a admis que la route serait longue pour que le grand public reprenne confiance dans son sport.

Le président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) Sebastian Coe a estimé jeudi que le retour de la confiance dans l'athlétisme, gangréné par les affaires de dopage et de corruption, serait "un processus douloureux".

"Le retour de la confiance va prendre beaucoup de temps et ce sera un processus douloureux", a déclaré à Munich Sebastian Coe, à plusieurs médias, peu après la publication du second volet du rapport de l'Agence mondiale antidopage (AMA) sur le dopage et la corruption dans l'athlétisme, notamment en Russie.

"Je suis reconnaissant à la commission pour l'enquête et les recommandations. La corruption dévoilée est absolument répugnante. On ne peut changer le passé, mais je suis déterminé à ce que nous en tirions leçon pour ne pas répéter ces erreurs", a indiqué d'autre part Lord Coe dans un communiqué de l'IAAF.

Deux fois plus d'athlètes testés

"Plusieurs des recommandations de la commission comptent déjà parmi les mesures que j'ai annoncées le 5 janvier, mais nous devons urgemment incorporer les dernières dans le programme de réforme", a ajouté le double champion olympique du 1500 m.

Pour restaurer la confiance dans le premier sport olympique, Coe avait annoncé le doublement du budget antidopage, de 3,7 à 7,4 millions d'euros, ainsi que le nombre des athlètes testés, de 500 à 1000.

0 commentaire
Vous lisez :