Getty Images

Ligue de diamant : A Lausanne, Van Niekerk va retrouver sa distance de prédilection

A Lausanne, Van Niekerk va retrouver sa distance de prédilection
Par AFP

Le 05/07/2017 à 23:11Mis à jour Le 05/07/2017 à 23:12

LIGUE DE DIAMANT - Le Sud-Africain Wayde Van Niekerk renoue jeudi soir à Lausanne, dans le cadre de la 8e étape, avec le 400 m, sa distance de prédilection, après avoir brillé en début de saison en sprint pur.

Wayde Van Niekerk va renouer à Lausanne avec sa discipline préférée, le 400 m, après avoir fait étalage durant plusieurs semaines de son talent sur des distances plus courtes.

"Bien sûr, je suis en bonne forme et en confiance. Sur les distances inférieures, j'ai montré de belles choses et je suis curieux de voir", a souligné le Sud-Africain, détenteur du record du monde du tour de piste (43"03) depuis la finale des Jeux de Rio et considéré à 23 ans comme la future star de l'athlétisme après la retraite de la légende Usain Bolt.

"Les 100 m et 200 m, c'était déjà pour mon plaisir et celui de mon entraîneur ('Tante' Ans Botha, 75 ans), une récompense", a souligné l'athlète du Cap, qui doublera 200 et 400 m aux Mondiaux de Londres (4 au 13 août).

La trilogie de records personnels revisités sur 100 m (9"94), 200 m (19"84, également MPM) et 300 m (30"81, record du monde) laissent penser que Van Niekerk va passer sous les 44 secondes dès son premier 400 m sérieux de 2017. Athletissima justifie plus généralement son appellation en offrant d'autres perles.

Wayde Van Niekerk à Ostrava

Wayde Van Niekerk à OstravaGetty Images

La perche vers les sommets

La perche messieurs s'annonce aussi explosive. En effet, le Français Renaud Lavillenie, le détenteur du record du monde (6,16 m), reste sur deux défaites consécutives et l'Américain Sam Hendricks, qui a rejoint récemment le club des six mètres, est invaincu cette saison en plein air. Ces dernières semaines, Lavillenie, blessé en hiver, s'est plaint des conditions météo et, samedi à Paris, surtout du vent.

Pour le Suédois Armand Duplantis, la nouvelle merveille de la discipline (5,90 m à 17 ans et demi). Ce sera le baptême du feu en Europe pour ce résident américain.

Perché à 600 m au-dessus du lac Léman, le Stade de la Pontaise est également favorable aux sprinters. Comme la chaleur est annoncée, cela devrait aller vite. Sur 100 m, Justin Gatlin, 36 ans mais frais émoulu d'un énième titre américain, offre la revanche au Sud-Africain Akine Simbine qu'il a devancé d'un centième (9"98 à 9"99) mardi soir lors d'une réunion en Hongrie.

La Néerlandaise Dafne Schippers espère également profiter de bonnes conditions pour descendre sous les 22 secondes au 200 m. De son côté l'Ethiopienne Genzebe Dibaba s'attaquera au record du monde du mile (1609 m), détenu depuis 1996 par la Russe Svetlana Masterkova en 4'12"56. Dibaba (26 ans), vice-championne olympique du 1500 m à Rio, avait échoué (4'14"30) contre la marque de Masterkova le 6 septembre 2016 à Rovereto (Italie).

Dafne Schippers

Dafne SchippersGetty Images

Poids : les 23 m en ligne de mire

En restant chez les dames, les concours de la longueur qui enregistre la rentrée de la Serbe Ivana Spanovic, face à l'Américaine Tianna Bartoletta, de la hauteur avec Marya Lasitskene-Kuchina, invaincue cette saison, du javelot avec le duel entre la Croate Sara Kolak, surprenante championne olympique à Rio, et la Tchèque Barbora Spotakova, valent leur pesant de médailles olympiques et mondiales.

Lasitskene-Kuchina, qui concourt sous maillot neutre en raison de la suspension de la Russie pour dopage institutionnalisé, a refusé de se prononcer sur cette situation. Invaincue depuis 14 sorties, nantie d'un record à 2,04 m, elle ne ne se voit pas d'adversaires pour les Mondiaux. "Je m'emploie toujours au maximum et (son récent mariage, avec un journaliste de la télévision) m'a donné des ailes", a-t-elle expliqué.

Blessée en mai à sa jambe d'appel, Spanovic a dû repousser de quelques semaines sa rentrée. On croisera également la masse impressionnante de l'Américain Ryan Crouser, le champion olympique du poids qui, confronté à la crème mondiale, vise la ligne des 23 mètres.

0
0