Getty Images

Mondiaux 2017 : Usain Bolt termine sur une blessure, la France 5e du 4x100m

Bolt, fauché dans son dernier envol

Le 12/08/2017 à 23:11Mis à jour Le 12/08/2017 à 23:50

MONDIAUX 2017 – Coup de tonnerre à Londres. Usain Bolt ne sera pas allé au bout de la dernière course de sa carrière. Blessé, le Jamaïcain a été contraint de s'arrêter en plein effort. L'or sur le 4x100m est revenu à la Grande-Bretagne, qui a pris le meilleur sur les Etats-Unis et le Japon. Les Français n'ont pu faire mieux qu'une triste cinquième place.

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Ce samedi 12 août restera l'une des journées les plus folles, les plus surréalistes et les plus inattendues de l'histoire récente de l'athlétisme. Le relais 4x100 masculin a offert un scénario que personne n'attendait. Pour sa dernière course, Usain Bolt a terminé au sol, fauché dans sa course par une blessure à la cuisse alors qu'il disputait une médaille dans la dernière ligne droite. Les Britanniques ont fait se lever le public du stade olympique en remportant le titre mondial, au nez et à la barbe des Américains menés par Justin Gatlin. Les Français, prétendants à la médaille, terminent à une 5e place décevante à la suite d'un deuxième passage de témoin manqué.

Vidéo - Bolt au sol, les Britanniques titrés, les Français frustrés : ce 4x100m restera dans l'histoire

00:57

Une image pour l'histoire. Après son petit fiasco sur la ligne droite, une troisième place sur le 100 mètres samedi dernier, Usain Bolt voulait soigner ses dernières foulées, communier avec le public qui lui a tant rendu. A jamais, le dernier instantané de la carrière du Jamaïcain restera celle d'un athlète claudiquant, puis tombant au sol d'une galipette avant de rester face contre terre sur le sol du stade olympique. Touché à la cuisse, l'athlète d'une génération est devenu humain, trop humain, la statue vivante est tombée de son socle. Effondré, il a laissé la course, son ultime, se dérouler sans lui. Une bien triste sortie, indigne de ses exploits passés.

Bolt – Mitchell-Blake, le passage de témoin

Devant, les Britanniques et Nord-Irlandais ont saisi l'aubaine. A la lutte avec les Etats-Unis, les locaux se sont imposés, mettant fin à 10 ans de domination sans partage sur le relais 4x100 par les Jamaïcains (ils avaient remporté le titre aux JO de 2008 avant d'être déclassés à la suite du contrôle positif de Nesta Carter). Le jeune Nethaneel Mitchell-Blake, 23 ans et habituel spécialiste des haies, a conclu la course des siens la rage aux pointes, en 37"47, pour devancer les Américains (37"52) et les Japonais (38"04) surprenants médaillés de bronze. Un final retentissant, à la hauteur d'une course hallucinante.

Alors que toutes les conditions étaient réunies pour accrocher la médaille, les Français n'ont pas profité des circonstances. Beaucoup trop brouillons dans leur deuxième transmission du témoin, les Tricolores n'ont jamais pu faire leur retard malgré une grosse dernière ligne droite de Christophe Lemaitre. Finalement cinquième, le relais bleu-blanc-rouge pourra nourrir des regrets sur cette faute technique. Avec un temps à la hauteur de leur meilleur chrono de la saison, ils auraient pu accrocher la troisième place. Un des nombreux imprévus d'un tour de piste marqué pour toujours du sceau de l'imprévu, et de la stupeur.

0
0