AFP

Oscar Pistorius est libéré sous caution et contestera sa condamnation pour meurtre

Condamné pour meurtre, Pistorius a quand même pu éviter la prison
Par AFP

Mis à jourLe 08/12/2015 à 12:15

Publiéle 08/12/2015 à 10:26

Mis à jourLe 08/12/2015 à 12:15

Publiéle 08/12/2015 à 10:26

Article de AFP

Sa caution ayant été fixée à une somme dérisoire, Oscar Pistorius a pu être libéré sous caution après sa condamnation pour meurtre jeudi par la Cour d'appel de Prétoria. Assigné à résidence, l'athlète sud-africain a pu éviter la prison en "prouvant qu'il n'y avait pas de risque qu'il s'échappe."

La justice sud-africaine a ordonné la libération sous caution du champion paralympique Oscar Pistorius, après sa condamnation en appel la semaine dernière pour le meurtre de sa petite amie en 2013. Pistorius, qui n'est pas encore fixé sur sa peine, est "libéré sous caution, la caution étant fixée à 10 000 rands" (690 dollars), a annoncé le juge Aubrey Ledwaba à la Haute Cour de Pretoria.

Sa libération sous caution est assortie de plusieurs conditions, dont l'assignation à résidence chez son oncle à Pretoria, avec autorisation de sortie entre 7h00 et midi dans un rayon de 20 kilomètres de la maison. Il sera aussi soumis à un contrôle électronique et doit remettre à la justice son passeport, a précisé le juge.

"Dans la mesure où il s'est présenté devant le tribunal, il a prouvé qu'il n'y avait pas de risque qu'il s'échappe", a expliqué le juge pour justifier sa décision. "La prochaine audience est fixée au 16 avril 2016", a-t-il encore dit. Pistorius, en costume cravate noir et chemise blanche, a accueilli la décision du juge, debout, les mains croisés derrière son dos.

Pistorius va contester devant la Cour constitutionnelle sa condamnation pour meurtre

En première instance, le sextuple médaillé d'or âgé de 29 ans avait été reconnu coupable d' "homicide involontaire" et condamné à 5 ans de prison. Mais jeudi dernier, la Cour suprême d'appel a modifié le verdict, requalifiant le crime de meurtre, passible d'au moins 15 ans de prison. Pistorius attend désormais d'être fixé sur sa nouvelle peine.

Désormais considéré comme un meurtrier, il devait nécessairement faire une demande de libération sous caution pour avoir une chance d'échapper à la prison en attendant que sa nouvelle peine soit prononcée. Pistorius purge actuellement sa peine de 5 ans de prison en résidence surveillée dans la propriété de son oncle.

Le champion handisport sud-africain, qui a tué sa petite amie en 2013, va désormais contester devant la plus haute juridiction du pays sa condamnation en appel pour meurtre, a indiqué mardi son avocat Barry Roux devant le tribunal de Pretoria.

"Il s'agit d'une stratégie pour retarder" la procédure

"Il s'agit d'une stratégie pour retarder" la procédure, a estimé pour sa part la famille de la victime, par la voix de son avocat Tania Koen. Le juge Ledwaba a fixé la prochaine audience au 18 avril 2016, date à laquelle la Haute Cour de Pretoria devrait savoir si la demande de saisine de la Cour constitutionnelle a été acceptée ou non.

"La Cour suprême d'appel a de façon incorrecte réexaminé les faits acceptés par la Haute Cour (en première instance) selon lesquels j'ai, de bonne foi, pensé que ma vie et celle de la victime étaient en danger quand j'ai tiré", a expliqué Pistorius dans sa demande de libération sous caution. L'ancien sprinter a toujours plaidé la méprise: il dit avoir tiré sur la porte des toilettes fermée à clé, persuadé qu'un cambrioleur s'y était introduit.

0 commentaire
Vous lisez :