AFP

Coupe du monde : Les Etats-Unis en finale après leur victoire face à la Lituanie (96-68)

Les Etats-Unis ont fait le job, aux Bleus de les imiter

Le 11/09/2014 à 22:56Mis à jour Le 12/09/2014 à 00:41

Les Etats-Unis se sont facilement et logiquement qualifiés pour la finale de la Coupe du monde en écrasant la Lituanie (96-68). Le meneur de Cleveland Kyrie Irving termine meilleur marqueur du match avec 18 points. Team USA défiera la France ou la Serbie, qui s'affrontent vendredi en demi-finale (22 heures).

Comme prévu, les Etats-Unis tenteront de décrocher l’or mondial dimanche. Reste à connaître leur futur adversaire : ce sera la France ou la Serbie qui se défieront vendredi (22 heures). Ce jeudi, à Barcelone, les Américains n’ont pas tremblé pour mettre fin au parcours de la Lituanie en demi-finale (96-68). Accrochés jusqu’à la pause, les hommes de Mike Krzyzewski ont accéléré dans les deux dernières périodes pour s’imposer très largement (+28) et s’offrir une deuxième finale consécutive, après celle de 2010.

2014, World Cup, USA-Lithuania, Kenneth Faried, Jonas Valanciunas (AFP)

2014, World Cup, USA-Lithuania, Kenneth Faried, Jonas Valanciunas (AFP)AFP

Ultra-favoris depuis l’élimination des Espagnols, les Etats-Unis n’ont pas eu à forcer leur talent contre des Lituaniens bien trop maladroits pour espérer créer l’exploit. Leurs pourcentages aux tirs piquent les yeux : 17 sur 56 aux shoots (30%), dont 2 sur 18 à trois points (11%). De l’autre côté, on a beaucoup plus facilement trouvé la mire, avec une adresse très correcte (38 sur 80, 48%, dont 9 sur 24 aux tirs primés, 38%).

Déchaînés après la pause

Pourtant, tout n’a pas été parfait dans le clan de l’Oncle Sam. Rapidement devant (21-16, 10e), défensivement au point, malgré quelques errances de l’incorrigible James Harden et dominateurs aux rebonds (50 contre 38), les Américains ont longtemps laissé leurs adversaires dans la partie (43-35, 20e). La faute à de trop nombreuses pertes de balles (15). Mais comme lors des tours précédents, c’est au retour des vestiaires, que les Etats-Unis ont affiché leur supériorité et fait une différence définitive (33 à 14 dans le troisième quart temps).

C’est avec ses arrières que l’équipe US aura fait la différence finalement. Kyrie Irving, meilleur marqueur (18 pts) et passeur (4) du match, mais également James Harden (16 pts) et les Splash Brothers de Golden State, Klay Thompson (16 pts dont 14 en première période) et Stephen Curry (13 pts) ont été les plus en vue. En face, Mindaugas Kuzminskas (15 pts, 9 rebonds, 2 contres) a été l’une des rares satisfactions baltes. Avec ses partenaires, il disputera la petite finale dimanche. On espère que ce sera face à la Serbie...

0
0