Panoramic

Euro Basket 2015 : La finale, une revanche et toujours des frissons : sacrée soirée pour les Bleues

La finale, une revanche et toujours des frissons : sacrée soirée pour les Bleues

Le 26/06/2015 à 23:37

EUROBASKET – Les Françaises sont en finale de l'Euro après leur succès sur l'Espagne (63-58) vendredi. Il y a deux ans, les Bleues avaient buté sur la Roja en finale de l'épreuve. Cette fois, elles affronteront la Serbie.

La vengeance est un plat qui se mange froid et, vendredi, les Bleues se sont régalées. Elles avaient une revanche à prendre sur les Espagnoles et elles l'ont prise. "Braquées" il y a deux ans par la Roja en finale de l'Euro 2013 en France (70-69), les joueuses de Valérie Garnier ont cette fois-ci réussi à s'imposer sur le fil. Grâce à un match d'une intensité remarquable.

Défensivement et après une première période très équilibrée, les Tricolores ont haussé le ton en début de troisième quart temps en collant un 10-4 aux Espagnoles en 3 minutes. Un avantage que les Bleues ont su conserver, protéger, malgré les attaques répétées de la Roja. L'agressivité en défense des Tricolores (Yacoubou notamment) a limité l'impact de la meilleure joueuse adverse, Alba Torrens (13 points). Céline Dumerc (10 points) et Sandrine Gruda (16 points) se sont chargées du reste.

Adroite dans le money-time, la meneuse de Bourges a inscrit un panier à trois points décisif dans les dernières secondes. Un shoot qui a brisé les derniers espoirs de l'Espagne et envoyé les Bleues en finale. Elles défieront la Serbie dimanche (19h) pour tenter de remporter un troisième titre continental après les succès de 2001 et 2009. Cerise sur le gâteau : les Françaises empocheront leur billet pour les Jeux de Rio en 2016 en cas de victoire finale. Un dernier coup pour des "Braqueuses" qui ont soif de gloire.

La joueuse : Sandrine Gruda

MVP contre la Russie, MVP face à l'Espagne. Sandrine Gruda (16 points) a encore été époustouflante. L'intérieure française a mis un peu de temps à se mettre en route (aucun panier réussi en première période) mais quand elle a trouvé son rythme, personne n'a pu l'arrêter. Gobeuse de rebonds (12 prises), agressive en défense, la joueuse d'Ekaterinburg a été un vrai poison pour la défense espagnole. Ndour et Nicholls ont à peine réussi à la contenir et elles en ont fait les frais. Sa précision sur la ligne des lancers (8/9) a également maintenu la France pendant les moments délicats. Une performance XXL.

Les Bleues célèbrent leur championne Sandrine Gruda lors de l'Euro 2015

Les Bleues célèbrent leur championne Sandrine Gruda lors de l'Euro 2015AFP

La stat : 45,1%

C'est le pourcentage de réussite aux tirs des Françaises (23/51). A la pause, les Bleues affichaient un piteux 9/26 dans l'exercice, soit 34,6%. Le retour de l'adresse après la mi-temps a changé la destinée des Braqueuses. Pendant que l'Espagne continuait de tirer entre 38 et 40%, les joueuses de Valérie Garnier ont élevé leur niveau de jeu afin de se détacher. L'une des clés de cette demi-finale. 

Le tweet :

La décla :

Sarah Michel (ailière de l'équipe de France) :

" C'était un match à la vie à la mort (...) C'était à celui qui tenait le coup mentalement. Les grandes ont verrouillé le rebond, on a toutes bien défendu ensemble. Ça nous permet de gagner."
Euro 2015 France Espagne Tchatchouang

Euro 2015 France Espagne TchatchouangAFP

0
0