AFP

L'antisèche : C'est une victoire pour finir avec le sourire, pas pour aviver les regrets

L'antisèche : C'est une victoire pour finir avec le sourire, pas pour aviver les regrets

Le 20/09/2015 à 17:45Mis à jour Le 20/09/2015 à 17:49

EUROBASKET 2015 - L’équipe de France a montré le visage qu’il fallait pour aller chercher cette médaille de bronze contre la Serbie. Les Bleus ont démontré tous leurs atouts mais ce n’est pas pour ça qu’il faut avoir plus de regrets pour la demi-finale perdue.

Le match : Les Bleus ont montré le bon visage, pas la Serbie

Les Français ont mis un quart-temps à rentrer dans leur match. Peut-être pas très réveillés. Mais après 10 minutes marquée par leur triste maladresse, ils ont retrouvé leur rythme en attaque et ont étouffé les Serbes en défense. Une quart-temps, ça peut paraitre beaucoup. Mais c’est peu quand on voit le match de la Serbie, qui n’a jamais retrouvé son jeu et a montré un visage bien loin de ce que l’on attendait.

Le joueur : Rudy Gobert

On aurait pu retenir Nando de Colo encore énorme. Mais la performance de Rudy Gobert est à mettre en exergue. Le pivot des Bleus a plané sur les raquettes du parquet lillois. En défense, il a empêché les pénétrations. Il a aussi gobé les rebonds. Et a apporté en attaque à coup de dunks rageurs et de claquettes. Il termine avec 15 points, 14 rebonds et 3 contres. Une feuille de stats impressionnante.

Rudy Gobert a survolé cette petite finale face à la Serbie

Rudy Gobert a survolé cette petite finale face à la SerbiePanoramic

La stat : les 58% de Nando de Colo

Il faut bien parler de lui. Le Nordiste a encore sorti une prestation de haute volée. Toute la rencontre, il a fait mal à la défense serbe. Il conclut son Euro par un match à 20 points, avec un beau 7 sur 12 aux tirs, soit 58% de réussite. C’est encore très propre. Comme tout au long du tournoi finalement.

Le moment que l’on a aimé : le passage de Charles Kahudi

On ne l’avait pas vu en demi-finales. Et on le regrette encore un peu plus après ce match. Charles Kahudi a encore démontré tout son potentiel lors de cette petite finale. Au deuxième quart-temps, il s’est illustré par son activité et notamment sa défense sur Milos Teodosic, le génie serbe complétement étouffé.

La décla : Vincent Collet fier de la réaction de ses joueurs

" Nous étions très déçus après le match de jeudi. Mais vous avez toujours le choix de vos réactions. Et là, nous avons choisi la bonne manière de le faire. Nous nous sommes battus. De temps en temps, vous tombez. Mais le principal, c’est comment vous rebondissez."

La question : ce match peut-il laisser des regrets ?

Oui et non. Oui car les Français ont montré un visage solide avec une défense agressive. Mais surtout, le banc a encore montré sa capacité à apporter. On pense à Evan Fournier, auteur de 15 points, ou encore à Charles Kahudi. Face à l’Espagne, Vincent Collet aurait sûrement dû ouvrir un peu plus son banc en deuxième période. Le sélectionneur des Bleus l’a d’ailleurs reconnu. Mais en même temps, chaque match a son histoire. Et rien ne dit que cela aurait changé quelque chose jeudi. La demie contre l’Espagne, c’est du passé maintenant. Il faut se tourner vers l’avenir. Et ça les Bleus l’ont bien compris. Ils l’ont démontré ce dimanche pour ramener une nouvelle médaille.

Evan Fournier

Evan FournierPanoramic

0
0