Getty Images

Les Bleus ont fini par sortir le grand jeu pour battre la Pologne et assurer leur place en 8es

Les Bleus ont fini par sortir le grand jeu

Le 05/09/2017 à 17:17Mis à jour Le 05/09/2017 à 18:27

EUROBASKET - La France a assuré sa qualification pour les huitièmes de finale du championnat d'Europe en venant à bout, sur le fil, de la Pologne (78-75), mardi à Helsinki. Longtemps menés dans cette rencontre, les Bleus, qui ont compté jusqu'à douze points de retard, ont finalement pris l'avantage dans le dernier quart. Ils joueront la première place du groupe A contre la Slovénie, mercredi.

Il aura fallu attendre un peu plus de trois quart-temps. Trois longs quart-temps pour retrouver les Bleus. Dans le dur pendant une grande partie de la rencontre face à la Pologne, mardi à Helsinki, l'équipe de France a trouvé les ressources pour relever la tête dans le sillage d'un Thomas Heurtel grandiose au retour des vestiaires. Et après avoir été menés de 12 points au coeur du troisième quart, les Bleus ont inversé la tendance pour passer en tête pour la première fois du match à six minutes de la fin et remporter une troisième victoire dans cet Euro 2017. Un succès synonyme de qualification pour les 8es de finale pour les Bleus, qui joueront la première place du groupe A mercredi face à la Slovénie de Goran Dragic et Luka Doncic.

Si Boris Diaw a montré le bout de son nez (13 pts) et que Joffrey Lauvergne a su s'arracher aux rebonds (6 points, 11 rebonds), les protégés de Vincent Collet peuvent surtout remercier Thomas Heurtel et Kévin Séraphin. Dans la grisaille tricolore, les deux futurs joueurs du FC Barcelone ont relancé les Bleus. Séraphin a d'abord fait un bien fou dans la raquette en inscrivant 8 points au retour des vestiaires. Mais la star du jour s'appelle Thomas Heurtel. Le meneur de jeu a guidé les Bleus. Et avec brio. Véritable patron en deuxième mi-temps, Heurtel a planté 21 points dans les deux derniers quart-temps pour terminer avec 23 points et 6 passes décisives.

Encore trop de pertes de balle...

Dans leur sillage, l'équipe de France s'est retrouvée. Elle a enfin réussi à mettre du rythme en attaque et resserrer les rangs en défense. La Pologne n'a pu que constater les dégâts. Et pourtant, que ce fut dur ! Les partenaires d'Aaron Cel (14 pts), diminués et privés d'A.J. Slaughter (ménagé à cause d'un problème au genou), ont très bien ciblé les failles françaises. Les Bleus ont été dépassés en défense devant des Polonais qui ont su profiter de leur avantage de taille dès que cela se présentait. Et ils ont perdu leur basket en attaque. Eux qui avaient régalé au dernier match ont multiplié les pertes de balles (8 dans les 15 premières minutes) et oublié de jouer collectif. Leur adresse a en plus fait défaut (9 sur 29 aux tirs à la pause).

Si la Pologne a longtemps fait la course en tête (28-16, 16e puis 46-34, 25e), la France a finalement su sorti la tête de l'eau pour effacer ce passage catastrophique. Thomas Heurtel et Kévin Séraphin y sont pour beaucoup. Les Bleus vont maintenant se concentrer sur la Slovénie, leur plus sérieux adversaire dans ce premier tour. Avec l'ambition de gagner. Pour continuer de s'affirmer.

France - Pologne 78 à 75 (13-20, 13-14, 25-18, 27-23)

France : 28 paniers (dont 6 sur 21 à 3 points) sur 59 tirs - 16 LF sur 21 - 38 rebonds (Lauvergne 11) - 16 passes décisives (Heurtel 6) - 16 ballons perdus - 21 fautes

Marqueurs: Séraphin (8), Heurtel (23), Diot (6), Lauvergne (6), Fournier (4), De Colo (8), Diaw (13), Westermann (2), Labeyrie (3), Jackson (5)

Pologne : 26 paniers (dont 9 sur 28 à 3 points) sur 67 tirs - 14 LF sur 16 - 33 rebonds (Kulig 8) - 18 passes décisives - 12 ballons perdus - 24 fautes

Marqueurs: Sokolowski (8), Cel (14), Kulig (3), Zamojski (2), Ponitka (12) , Waczynski (15), Koszarek (10), Gielo (5), Karnowski (4), Gruszecki (2), Hrycaniuk (0)

0
0