Imago

Rudy Gobert l'assure : il ne manquera plus les étés en Bleu

Gobert l'assure : il ne manquera plus les étés en Bleu

Le 09/09/2017 à 17:44Mis à jour Le 09/09/2017 à 17:47

Dans une interview donnée à L’Equipe, Rudy Gobert, absent cet été avec l’équipe de France, s’est montré ferme : il sera dorénavant de toutes les campagnes avec les Bleus. Le pivot du Utah Jazz a assuré qu’il ne laissera pas d’éventuelles pressions de sa franchise aller à l’encontre de son envie de représenter la France.

" J'espère que c'est la dernière fois que je rate l'équipe de France explique le géant. C'est mon pays, ma fierté."

Observateur attentif des prestations de ses habituels coéquipiers à l'Euro ces derniers jours, Gobert n'a pas caché que vivre la compétition de loin est difficile. "Bien sûr que c'est frustrant de les voir jouer. De se dire que je ne suis malheureusement pas là. Alors je fais comme tout le monde, je les encourage, je parle avec les copains." Ce qui n'a pas empêché les Bleus d'être sortis dès les huitièmes de finale samedi par l'Allemagne, dans une compétition où les errances défensives françaises ont plombé les ambitions de la sélection de Vincent Collet.

Rudy Gobert lors de France - Russie à l'Euro 2015

Rudy Gobert lors de France - Russie à l'Euro 2015AFP

"Si je fais mon choix et que je dis que j'y vais, j'y vais"

Gobert a tout de même redonné son billet d'excuses pour cet Euro 2017, expliquant avoir travaillé tout l'été sur son physique après sa blessure au genou durant les playoffs. L'intérieur explique ainsi que le coup d'arrêt était nécessaire pour pouvoir revenir plus fort. "Je n'oublie pas non plus que si je me casse et que je ne peux plus jouer à trente ans, je n'aurai pas fait la carrière que j'imagine."

En pareille situation, les équipes NBA se montrent habituellement très réticentes à laisser leurs joueurs disponibles pour les sélections. L'Espagnol Alex Abrines a ainsi été rappelé en plein Euro par son club du Thunder d'OKC après une blessure à la jambe. Rudy Gobert balaie cette hypothèse et se montre ferme : c'est bien son avis qui prélavera de sa présence en sélection.

" On peut résister à la pression de sa franchise. On discute, on essaye de tout planifier. Mais si je fais mon choix et que je dis que j'y vais, j'y vais."

Sa prochaine présence sous le maillot bleu-blanc-rouge pourrait toutefois être retardée. Le prochaine échéance de l'équipe de France, les qualifications pour la Coupe du monde 2019, aura lieu notamment en novembre et février prochain, en pleine saison NBA.

0
0