Panoramic

Eurocoupe : Revenu de l'enfer contre Nizhny Novgorod, Strasbourg s'est offert une demie historique

Héroïque, Strasbourg s'offre une demie historique

Mis à jourLe 24/03/2016 à 00:02

Publiéle 23/03/2016 à 22:15

Mis à jourLe 24/03/2016 à 00:02

Publiéle 23/03/2016 à 22:15

Article de Loris Belin

EUROCOUPE - Après son succès de l'allIer, il aura fallu deux prolongations à la SIG pour venir à bout de Nizhny Novgorod mercredi soir (91-91, 94-85 à l'aller) en quart de finale retour de l'Eurocoupe. Longtemps menés, mais portés par un Kyle Weems en feu (35 points), les joueurs de Vincent Collet ont fini par revenir. Ils disputeront la première demie européenne de l'histoire du club.

Strasbourg s’est fait très peur. La SIG, vainqueur de neuf points au match aller en Russie (85-94), est parvenue à revenir de loin pour accrocher le match nul 91-91 (oui, oui, un match nul au basket) mercredi soir contre Nizhny Novgorod après un match dantesque ponctué par deux prolongations. Les Strasbourgeois ont pourtant couru après le score tout le match et ont longtemps été proches de l’élimination, étant encore menés de 18 points en début de deuxième mi-temps (22e). Mais Kyle Weems héroïque (35 points, record en carrière) en a décidé autrement pour tout d’abord forcer la prolongation (65-74).

Les fautes ont commencé à peser sur l’équipe russe, notamment avec la sortie de Mahalbasic, dominateur dans la raquette (20 pts à 9/11, 10 rbds). Les hommes de Vincent Collet ont bien cru avoir fait le plus dur en revenant sous la barre des neuf points et en prenant la main sur la rencontre grâce à Weems, encore, et au travail de sape de Fofana, précieux sous le cercle (10 pts, 9 rbds, 4 contres). C’était sans compter sur Rudd, meilleur marqueur de l’équipe russe (26 pts), et auteur d’un panier à 9 mètres pour redonner 9 points d'avance à son équipe et forcer une deuxième prolongation (77-86).

Une demie historique contre Trento

Et, dans cette dernière période, le talent de l’équipe française a fini par faire plier Novgorod, bien moins adroite qu’en début de match. Weems, Beaubois (17pts, 4rbds, 5 passes), Collins (12pts, 7rbds, 7 passes)… il aura fallu tous les leaders pour porter Strasbourg diminué par l’absence de son Américain Matt Howard, mais qualifié au bout du suspense.

La SIG est la première équipe française à atteindre les demi-finales de l’Eurocoupe dans l’histoire de la compétition. Les Alsaciens, qui disputeront leur première demi-finale européenne, rencontreront les Italiens de Trento. Le match aller aura lieu en France mercredi prochain (29 mars), Strasbourg ayant la lourde tâche de se déplacer au match retour en Italie le 6 avril.

0 commentaire
Vous lisez :