Panoramic

Pour Limoges, la campagne d'Eurocoupe débute bien mal

Pour Limoges, la campagne d'Eurocoupe débute bien mal
Par AFP

Mis à jourLe 05/01/2016 à 23:24

Publiéle 05/01/2016 à 23:11

Mis à jourLe 05/01/2016 à 23:24

Publiéle 05/01/2016 à 23:11

Article de AFP
Dans cet article

EUROCOUPE - Limoges a raté ses débuts en Eurocoupe, mardi en s'inclinant à domicile contre les Allemands d'Oldenburg (78-87).

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Éliminés de l'Euroligue en décembre, les basketteurs de Limoges ont bien mal démarré la suite de leur campagne continentale en Eurocoupe, le deuxième échelon, en s'inclinant mardi à domicile face au club allemand d'Oldenbourg (78-87).

C'est la troisième défaite en quatre matches toutes compétitions confondues pour l'équipe de Philippe Hervé, qui n'arrive pas à trouver la bonne recette pour insuffler de la constance à son effectif. Double champion de France en titre, le CSP ne pointe qu'à la 11e place en ProA après quinze journées (7 victoires/8 défaites). Et ce n'est guère mieux sur la scène européenne où il a oscillé entre le très bon et le médiocre mardi soir devant un public de Beaublanc médusé.

Bousculé mais solide lors des dix premières minutes (20-20), Limoges a survolé le deuxième quart-temps pour regagner les vestiaires avec 12 longueurs d'avance (50-38). L'arrière américain Matt Gatens, dont le coach chercherait à se séparer, est sorti de sa boîte en inscrivant quatre paniers primés en moins de trois minutes. Il a été bien épaulé par Will Daniels (9 points en 1re mi-temps, 11 au total), lui aussi sur la sellette, ainsi que Mark Payne (7 pts, 8 au total et 6 rbds) précieux sous le panier et auteur d'un dunk fracassant.

La suite a été bien plus compliquée pour le CSP qui, par manque de rigueur, a dilapidé toute son avance en cinq minutes (53-55). Mené de dix points au début du dernier quart-temps (64-74), Philippe Hervé a tenté le tout pour le tout en lançant sa dernière recrue, le meneur américano-macédonien Bo McCalebb. Mais rien n'y a fait.

0 commentaire
Vous lisez :