Panoramic

Strasbourg fait tomber le champion d'Europe et croit encore au Top 16

Strasbourg fait tomber le champion d'Europe et croit encore au Top 16
Par AFP

Le 13/11/2015 à 23:36

EUROLIGUE - Trois semaines après avoir corrigé Fenerbahçe, la SIG a créé un exploit monumental en s'offrant le scalp du Real Madrid, champion d'Europe en titre (93-86). Les Alsaciens peuvent encore croire en leur qualification pour la deuxième phase.

Strasbourg a réalisé un énorme exploit vendredi, en surclassant (93-86) le Real Madrid, champion d'Europe en titre, et peut continuer à rêver d'accéder au Top 16. Dans un Rhénus Sport en fusion, la SIG a enregistré sa deuxième victoire en cinq rencontres et maintient l'espoir d'une qualification pour la deuxième phase de la compétition.

Portés par leur meneur Louis Campbell, totalement inarrêtable (23 points à 9/11 aux tirs) et bien secondé par Rodrigue Beaubois (16 points, 6 passes décisives), les joueurs de Vincent Collet ont produit un jeu magnifique des deux côtés du terrain pour mettre à genou l'armada espagnole, pas invincible cette saison (2 victoires, trois défaites en Euroligue). Trois semaines après avoir corrigé (91-70) le Fenerbahce, autre favori, les Alsaciens ont conservé leur invincibilité à domicile, donnée essentielle pour espérer accéder au Top 16.

Jusqu'à 13 points d'avance

En tête quasiment de bout en bout, la SIG n'a pas craqué quand le Real Madrid lui a infligé un 16-0 pour rependre l'avantage en fin de premier quart-temps et a amplement mérité sa victoire. Pour reproduire l'exploit réalisé face aux Turcs fin octobre, Strasbourg savait qu'il fallait étouffer d'entrée le Real Madrid. Les joueurs ont appliqué à merveille les consignes de leur entraîneur et ont pris à la gorge la formation espagnole (7-0, 2e), allant jusqu'à compter 13 points d'avance (22-9, 6e).

Mais sous la houlette des récents champions d'Europe Rudy Fernandez et Sergio Llull, Madrid réagissait brillamment et infligeait un cinglant 16-0 à la SIG en trois minutes pour prendre les devants (22-25, 9e). Contre toute attente, les Alsaciens, très adroits aux tirs primés, reprenaient leur domination dans le deuxième quart-temps et atteignaient la pause avec sept longueurs d'avance (51-44) face à des Espagnols qui ne devaient leur salut qu'aux nombreux lancers-francs accordés par le trio arbitral.

Dès la reprise, Strasbourg, impressionnant en défense, enfonçait le Real Madrid grâce à un 13-0 pour prendre le large (64-46, 24e). Avec un Vladimir Golubovic omniprésent dans la peinture, la SIG faisait sa loi et maintenait l'écart (78-63, 30e). Dans la dernière période, les Alsaciens géraient à merveille et ne paniquaient pas malgré la réduction du score madrilène (87-78, 38e). Finalement, Strasbourg s'imposait 93 à 66 dans son volcan qui entonnait une puissante Marseillaise pour fêter l'immense exploit réalisé par ses troupes.

Les commentaires sont désactivés pour cette publication