Getty Images

Lituanie-Grèce et Croatie-Russie, deux chocs dès les huitièmes

Lituanie-Grèce et Croatie-Russie, deux chocs dès les huitièmes
Par AFP

Le 08/09/2017 à 21:54Mis à jour Le 08/09/2017 à 21:56

EUROBASKET 2017 - Outre France-Allemagne, des chocs entre la Lituanie et la Grèce samedi puis entre la Croatie et la Russie dimanche sont au programme des huitièmes de finale de l'Euro de basket ce week-end à Istanbul. Coup d'oeil sur les sept autres affiches.

Samedi

Slovénie - Ukraine (11h30)

Les Slovènes se sont affirmés comme des prétendants au podium en terminant invaincus en poule. Le meneur Goran Dragic est au sommet de sa forme pour sa dernière compétition internationale (meilleur marqueur du tournoi avec 24,4 points par match) et le jeune Luka Doncic montre tout son potentiel. L'Ukraine n'a pas a priori de quoi répondre.

Finlande - Italie (17h45)

Les Finlandais ont été très bons à Helsinki (victoires sur la France et la Grèce) autour de leur jeune star Lauri Markkanen (22,6 points de moyenne) et espèrent un nouvel exploit face au duo italien Marco Belinelli et Luigi Datome. Mais ils seront peut-être moins euphoriques loin de chez eux.

Lituanie - Grèce (20h30)

Un match entre anciens champions d'Europe. Les Lituaniens ont trébuché d'entrée contre la Géorgie mais ont tout gagné ensuite dans le sillage du pivot Jonas Valanciunas (16,4 points et 11,4 rebonds de moyenne). Ils partiront favoris face à des Hellènes un peu justes sans leur cador Giannis Antetokounmpo et qui ont attendu le dernier match de poule pour se qualifier.

Jonas Valanciunas lors de Lituanie-Géorgie - 2017

Jonas Valanciunas lors de Lituanie-Géorgie - 2017Getty Images

Dimanche

Lettonie - Monténégro (11h30)

Placés parmi les outsiders, les Lettons ont confirmé en remportant deux beaux succès sur la Russie et sur la Turquie, qui leur ont permis d'éviter l'Espagne. Le jeune géant des New York Knicks Kristaps Porzingis ne déçoit pas (22,4 points de moyenne) et les frères Dairis et Davis Bertans l'entourent efficacement. Le Monténégro aura du mal à lutter.

Serbie - Hongrie (14h15)

Les Serbes, vice-champions olympiques, tiennent leur rang (4 victoires et 1 courte défaite contre la Russie) malgré une équipe décimée par les forfaits (Teodosic, Jokic...). Bogdan Bogdanovic assume son rôle de leader (19,8 points de moyenne). Les Magyars ne semblent pas de taille à résister.

Turquie - Espagne (17h45)

Les Turcs auront bien besoin du public du Sinan Erdem Dome pour inquiéter les Espagnols. Sans leur star Ersan Ilyasova, ils n'ont pas fait forte impression en poule (2 victoires, 3 défaites). Leur performance repose sur le jeune Cedi Osman, à la fois meilleur marqueur, rebondeur et passeur. La "Roja", tenante du titre, s'est promenée dans le sillage du pivot Pau Gasol, désormais meilleur marqueur de l'histoire de l'Euro.

Croatie - Russie (20h30)

L'un des matchs les plus équilibrés entre deux équipes qui s'appuient chacune sur un duo majeur: Bojan Bogdanovic et Dario Saric chez les Croates (21,4 et 15,2 points de moyenne), Alexei Shved et Timofey Mozgov chez les Russes (23 et 14 points). Les Croates sont plus constants, mais si les Russes sont dans un grand jour...

0
0