AFP

Basketball : 10 bonnes raisons de suivre le Martin Luther King Day

10 bonnes raisons de suivre le Martin Luther King Day

Mis à jourLe 18/01/2016 à 18:19

Publiéle 18/01/2016 à 16:00

Mis à jourLe 18/01/2016 à 18:19

Publiéle 18/01/2016 à 16:00

Article de BasketSession

NBA - Le Martin Luther King Day est une tradition désormais bien encrée en NBA. Suivez le programme de cette grosse nuit de basketball. 10 matches sont au programme, pour 12 heures de balle orange non stop. Préparez la thermos de café, la journée promet d'être longue.

Philadelphie Sixers @ New York Knicks, pour le duel Jahlil Okafor - Kristaps Porzingis

Deux des trois meilleurs marqueurs parmi les rookies s’affrontent ce soir au Madison Square Garden. Jahlil Okafor (17,3 points) et Kristaps Porzingis (13,9 points) sont fréquemment cités parmi les grands favoris au trophée de Rookie Of The Year et les deux stars en herbe vont avoir l’occasion de se tester au cours d’un duel prometteur. Cerise sur le gâteau, les deux jeunes hommes sont actuellement en grande forme. ‘Porzingod’ a pris les commandes des New York Knicks en l’absence de Carmelo Anthony – blessé – et tourne à 19,6 points sur les cinq derniers matches. Statistique similaire pour Okafor, désormais concentré sur son basket. Le ‘rookie wall’ peut toujours aller voir ailleurs.

Utah Jazz @ Charlotte Hornets, pour voir des Français briller

Le Jazz contre les Hornets, c’est surtout – pour nous – Rudy Gobert opposé à Nicolas Batum. Un duel entre deux cadres de l’équipe de France essentiels au succès de leur franchise respective. Utah inscrit presque 7 points de plus et en encaisse cinq de moins lorsque sa tour de contrôle occupe la place centrale dans la raquette. Les Hornets, eux aussi, se portent mieux avec Batum à la baguette. Quel que soit le vainqueur ce soir, il y a de fortes chances que les tricolores aient un vrai impact sur la rencontre.

Portland Trail Blazers @ Washington Wizards, pour le choc entre Damian Lillard et John Wall

Mais où seraient les Washington Wizards et les Portland Trail Blazers sans leur meneur respectif ? Les deux franchises – aux objectifs différents – occupent la dixième place de leur Conférence respective. Mais elles sont grandement dépendantes de leur meneur All-Star. Les Wizards par exemple, sont redoutables lorsque John Wall est adroit. Mais quand ce dernier souffre, c’est toute son équipe qui marque le pas. Même constat pour les Trail Blazers où Damian Lillard fait la pluie et le beau temps. Plus il score, plus les chances de Portland de l’emporter sont grandes. Lequel des deux va flancher ce soir ?

New Orleans Pelicans @ Memphis Grizzlies, pour vérifier si Alvin Gentry aligne enfin son meilleur cinq

Il y a des fois où l’on aimerait bien s’immiscer dans le crâne d’Alvin Gentry pour comprendre pourquoi DIABLE NE FAIT-IL PAS PLUS SOUVENT JOUER JRUE HOLIDAY, ERIC GORDON, TYREKE EVANS, RYAN ANDERSON ET ANTHONY DAVIS ENSEMBLE ?

Les Pelicans ont battu les Hornets ce weekend grâce à un panier décisif d’Anthony Davis à quelques secondes du terrain. Qui était sur le parquet ? Le quintet majestueux cité plus haut. Ce cinq a pris l’habitude de détruire ses adversaires en attaque l’an dernier. Gentry était censé booster la franchise de ce côté du parquet mais il se prive lui-même de son groupe le plus offensif, le plus talentueux et le plus efficace. Séance de rattrapage contre Memphis ?

Golden State Warriors @ Cleveland Cavaliers, parce que c’est l’affiche de la soirée mais aussi de la saison

Il n’y a pas une seule raison de mater la rencontre entre les Cleveland Cavaliers et les Golden State Warriors. Il y a TOUT UN TAS de raisons. C’est le remake de la dernière finale NBA, les deux équipes sont au complet – contrairement au premier duel entre les deux équipes le soir de Noël – et elles sont premières de leur Conférence respective… Les Warriors ont été secoués ces derniers temps alors que les Cavaliers montent en puissance depuis le retour de Kyrie Irving. Oh, et puis on ne refuse jamais un duel entre LeBron James et Stephen Curry. De loin l’affiche à ne surtout pas manquer ce soir.

Orlando Magic @ Atlanta Hawks, pour regarder la team du futur

L’auteur de ces lignes est un fan hardcore du Magic (c’est suffisamment difficile à vivre en soi pour qu’on l’accable) et manque donc singulièrement d’objectivité. Cela dit, il faut reconnaître que les matches d’Orlando cette saison ont presque toujours été agréables à suivre et serrés jusqu’au bout. Evan Fournier et ses potes font partie des valeurs montantes de la ligue et on ne peut donc que conseiller de vous familiariser avec eux pour pouvoir dire l’an prochain à vos potes : « Quoi, t’as jamais vu jouer ces mecs-là ? Je te l’avais dit que Payton, Vucevic, Oladipo, Hezonja, Harris et Gordon c’était du lourd ».

Brooklyn Nets @ Toronto Raptors, pour voir si Masai Ujiri a toujours une grande gueule

Masai Ujiri est un excellent General Manager. C’est même le premier non-Américain (il est Nigérian) à avoir été élu GM de l’année. En revanche, Ujiri prend parfois un peu trop la confiance, surtout quand il a une foule face à lui. Il y a deux ans, il avait joué les chauffeurs de salle avant le 1er tour des playoffs contre les Nets en poussant les fans à lâcher des « Fuck Brooklyn ! ». C’était à une époque où « BK » n’était pas encore un cimetière à espérances… A priori, il ne refera pas le coup ce soir tant l’écart de niveau est important entre les deux équipes, mais on surveillera quand même son comportement en tribunes. Sur le plan sportif, il parait que les Nets se lâchent complètement depuis que Lionel Hollins est parti. On attend de voir ça.

Chicago Bulls @ Detroit Pistons, pour l’histoire et le show

Si vous avez grandi avec le basket des années 80 et 90, vous avez forcément eu des embrouilles avec certains de vos potes qui préféraient les Bad Boys pendant que vous aduliez les Bulls de Jordan, ou l’inverse. Un Detroit-Chicago, même autant d’années après et alors que les deux franchises n’en sont pas tout à fait au même point, ça reste une rencontre à part et le moyen de trashtalker allègrement tout en se rappelant le bon vieux temps lors d’une soirée TV-canapé. Autres arguments plus contemporains : Les Pistons viennent de taper les Warriors, excusez du peu, et leur dernier match face aux Bulls était une vraie promo pour le basket champagne : 147-144, 4 prolongations et 3h24 de jeu…

Houston Rockets @ Los Angeles Clippers, pour Dwight Howard

On aimerait voir si Dwight Howard arrive à refaire ça en match. Ou plus sérieusement s’il a passé autant de temps récemment à taffer ses lancers qu’à faire ce genre de conneries à l’entraînement.

Le match contre les Clippers vaudra de toute façon le coup d’œil, puisqu’on parle de deux équipes qui ont de bonnes chances de se croiser en playoffs. On veut voir aussi si LA a digéré sa première défaite depuis 10 matches.

Boston Celtics @ Dallas Mavericks, pour du vrai coaching

C’est peut-être moins sexy que de présenter ça sous la forme d’un duel entre deux stars, mais Rick Carlisle et Brad Stevens sur un banc, c’est du pur régal et une bonne raison de suivre cette rencontre. On connait bien le premier et ce qu’il fait avec les Mavs est toujours aussi remarquable quels que soient les changements dans son effectif. Le second est une valeur montante et tout le monde dans la ligue s’accorde sur le fait que c’est un petit génie du coaching. Adeptes des coups tactiques et d’un jeu posé et intelligent, vous ne serez sans doute pas déçus par cette opposition.

Comme chaque année en NBA, le MLK Day est l’occasion de se faire un petit marathon de matches dès la fin d’après-midi. BeIN Sports prend l’antenne dès 18h45 et ce pendant 12 heures pour vous proposer les rencontres suivantes en alternance :

19h10 : New York – Philadelphie

20h10 : Charlotte – Utah et Washington – Portland

20h40 : Memphis – New Orleans

21h40 : Detroit – Chicago

23h10 : Atlanta – Orlando

1h40 : Toronto – Brooklyn

2h10 : Cleveland – Golden State

2h40 : Boston – Dallas

4h30 : Los Angeles Clippers – Houston

0 commentaire
Vous lisez :