Panoramic

Butler en mode Jordan, les Spurs en mode prétendants : ce qu'il faut retenir de la nuit

Butler en mode Jordan, les Spurs en mode prétendants : ce qu'il faut retenir de la nuit
Par AFP

Le 15/01/2016 à 10:01

Jimmy Butler a réussi une prestation jordanesque face aux Sixers. 53 points, 10 rebonds et 6 passes pour l'arrière des Bulls qui a mené les siens à la victoire (111-115, ap). A San Antonio, les Spurs ont remporté le choc de la nuit face à Cleveland (99-95) avec un très bon Parker (24 points).

Les Chicago Bulls sont venus à bout des Philadelphie Sixers 115-111 en prolongation grâce aux 53 points du phénoménal Jimmy Butler, jeudi. Les Bulls ont failli se faire surprendre par la plus mauvaise équipe de NBA, en quête, devant son public, de son cinquième succès de la saison. Mais en l'absence de Gasol et de Rose, Butler a sorti son équipe d'un mauvais pas et a confirmé qu'il avait l'étoffe d'un futur patron de l'équipe. L'arrière de 26 ans a fini la rencontre avec 53 points (50% de réussite), nouveau record personnel, 10 rebonds, 8 passes décisives et 3 interceptions.

Il est seulement le quatrième joueur de l'histoire des Bulls à marquer plus de 50 points dans un match après la légende Michael Jordan - exploit qu'il a réalisé à 30 reprises -, Jamal Crawford et Chet Walker.

Titularisé pour la deuxième fois seulement de la saison, le pivot des Bulls Joakim Noah a eu un rendement offensif réduit avec 6 points (3 sur 8 au tir), mais a capté 16 rebonds et distillé 8 passes décisives. Les Bulls ont signé leur 23e victoire de la saison et restent 3e de la conférence Est, tandis que Philadelphie a concédé sa 37e défaite en 41 matches.

Les Spurs étaient au-dessus

Cleveland a fait les frais de l'impressionnante supériorité à domicile de San Antonio. Les Spurs ont débordé dans le 4e quart-temps les Cavaliers de LeBron James (99-95) et signé leur 32e victoire consécutive devant leur public, la 23e depuis le début de la saison. Ils ne se sont plus inclinés à la maison Center depuis le 12 mars 2015 contre cette même équipe de Cleveland.

Les Cavs avaient pourtant bien débuté la rencontre et ont compté jusqu'à treize points d'avance avant de voir revenir les Spurs emmenés par un excellent Tony Parker. Le meneur français des Spurs a sonné la révolte dans le 2e quart-temps avec ses douze points pour un total de 24 (11 sur 18 au tir). Grâce à une défense agressive et un banc plus prolifique que celui des Cavaliers, les Spurs sont passés en tête à sept minutes du terme de la 3e période (57-55) grâce à un panier à trois points de Kawhi Leonard (20 points, 10 rebonds) et n'ont plus été inquiétés.

" Du bon boulot"

"C'était vraiment un très beau match face à une belle équipe de Cleveland", a souligné Parker, meilleur marqueur de la rencontre avec deux points de plus que LeBron James, deux jours après avoir marqué 31 points face à Detroit. "On a eu du mal lors des deux premières périodes, mais on a ensuite fait du bon boulot, mes coéquipiers m'ont mis en bonne position", s'est-il félicité.

Les Spurs, éliminés au 1er tour des play-offs 2015, vont défier le 25 janvier Golden State dans ce qui pourrait être la répétition générale avant une très spectaculaire finale de la conférence Ouest en mai prochain.

San Antonio (35 v-6 d) reste la seule équipe à pouvoir rivaliser avec le champion en titre qui a signé face aux Lakers (116-98) sa 37e victoire en 40 matches. La franchise d'Oakland a mis trois quart-temps pour oublier sa défaite la veille à Denver, la troisième de la saison (112-110). Les Warriors, emmenés par Stephen Curry (26 points), n'ont pas fait de sentiments avec Kobe Bryant qui, pour sa dernière apparition à Oakland, a terminé avec huit points, six rebonds et trois passes décisives en 28 minutes.

0
0