AFP

Rising Stars : LaVine MVP, Wiggins superstar

Rising Stars : LaVine MVP, Wiggins superstar

Mis à jourLe 13/02/2016 à 12:26

Publiéle 13/02/2016 à 10:45

Mis à jourLe 13/02/2016 à 12:26

Publiéle 13/02/2016 à 10:45

Article de Laurent Vergne

ALL STAR GAME 2016 - La sélection américaine a battu la sélection mondiale 157 à 154 vendredi dans le Rising Stars Challenge, match des meilleurs jeunes de NBA qui donne le coup d'envoi du week-end du All Star Game 2016 à Toronto.

Avec plus de 300 points inscrits, le "Rising Stars Challenge" a offert une véritable orgie offensive de bon ton dans le contexte du All Star week-end, dont il a donné le coup d'envoi vendredi soir, à Toronto. La sélection des jeunes américains a dominé l'équipe "mondiale" de trois petits points, 157 à 154.

L'ailier de Minnesota Zach LaVine, auteur de 30 points, a été élu MVP. Lavine a également ajouté 7 rebonds dans cette rencontre groupant les meilleurs rookies et sophomores (joueurs de deuxième année) de la NBA, comme souvent très spectaculaire. LaVine a fini avec un gros pourcentage de réussite (13 sur 20) pour succéder à son coéquipier chez les Wolves, Andrew Wiggins, sacré MVP de ce même match l'an dernier. Dans la sélection mondiale, le Letton Kristaps Porzingis, révélation de la saison avec les New York Knicks, et le Congolais Emmanuel Mudiay (Denver) ont également inscrit 30 points chacun.

Wiggins : "C'était génial, j'ai pu jouer devant des gens que je n'avais pas vus depuis très longtemps pour certains"

Zach LaVine pourrait d'ailleurs être une des grandes attractions du week-end puisqu'il sera aussi en lice dans le concours de dunks samedi soir, dont il est le tenant du titre. "Je suis très content d'être MVP mais aussi très excité pour demain, je suis prêt à faire le show" (samedi, ndlr), a-t-il lancé après la rencontre. Il n'a malgré tout pas tout à fait réussi à voler la vedette à Wiggins, le héros local.

Wiggins, qui aura 20 ans dans une dizaine de jours, est en effet natif de Toronto, où il est surnommé "Maple Jordan". Le public lui a réservé un chaleureux accueil et Wiggins, numéro un de la draft 2014, a pris un plaisir manifeste. "C'était génial, j'ai pu jouer devant des gens que je n'avais pas vus depuis très longtemps pour certains. Il y avait ma famille, mes amis," a-t-il témoigné. Avec 29 points, 5 passes et 2 rebonds, il n'a pas raté son match et le public a d'ailleurs clamé des "MVP, MVP, MVP" pratiquement à chacun de ses paniers. Mais la victoire des Américains l'a sans doute privé du doublé.

"Mais ici, c'est vraiment une rockstar" a souri LaVine, hilare. En tout cas, la jeunesse triomphante de Minnesota est en train de faire main basse sur ce Rising Stars Challenge. "Je l'ai eu l'an dernier, Zach l'a cette année, l'année prochaine, je suis sûr que ce sera lui", a déjà tranché Wiggins. Lui, c'est Karl-Anthony Towns, la dernière pépite des Wolves. Le pivot américain d'origine dominicaine, numéro un de la draft, réalise une saison rookie épatante. Vendredi, il a fini avec 18 points et 7 rebonds. Et si Wiggins et LaVine seront trop "vieux" en 2017 pour le Rising Stars Challenge, Towns, lui, pourra encore y faire le show.

Andrew Wiggins lors du Rising Star Challenge
Andrew Wiggins lors du Rising Star Challenge - AFP
0 commentaire
Vous lisez :