AFP

Un Kemba Walker (52 points) monstrueux permet aux Hornets de battre le Jazz d'Utah

Avec 52 points, Walker est le King du jour!

Mis à jourLe 18/01/2016 à 23:27

Publiéle 18/01/2016 à 23:03

Mis à jourLe 18/01/2016 à 23:27

Publiéle 18/01/2016 à 23:03

Article de BasketSession

Auteur de 52 points, son record en carrière, 9 rebonds et 8 passes, Kemba Walker a été le principal artisan de la victoire de Charlotte contre le Jazz d'Utah (124-119, a.p.) lors du Martin Luther King Day. Rudy Gobert n'a pas été en reste avec 14 points et 14 rebonds.

Encore un superbe match pour ce MLK Day ! Après un New York Knicks – Philadelphia Sixers terminé après deux prolongations, les Charlotte Hornets ont battu le Utah Jazz 124 à 119 après également deux OT ! Et que dire de la performance monstrueuse de Kemba Walker ? En compilant 52 points, son record en carrière et le record de la franchise, 9 passes décisives et 8 rebonds le meneur de jeu a littéralement porté son équipe jusqu’à la victoire malgré un excellent Gordon Hayward (36 points) en face.

Pendant la plupart de la partie, les hommes de Steve Clifford ont fait la course en tête en comptant même 9 points d’avance à l’entame du dernier quart-temps. Mais en face, le Jazz n’a jamais rien lâché avec notamment un Hayward fabuleux ! Dans le money-time, Trey Burke profitait du bon travail de son leader pour inscrire un trois point décisif afin d’envoyer les deux équipes en prolongation !

Alors que Walker prenait les choses en mains et semblait permettre à sa franchise de l’emporter, le Jazz revenait encore une fois dans le match avec un panier à longue distance de Joe Ingles, une interception de Hayward puis finalement un dunk de Rudy Gobert pour arracher une seconde prolongation ! Dingue ! En feu, Walker inscrivait 5 points de suite et pensait enfin de débarrasser du Jazz… Mais non ! Par l’intermédiaire de Burke et Hayward, Utah recollait encore à 1 point à moins de 30 secondes du terme de la partie. Finalement, Cody Zeller ne tremblait pas sur la ligne et Burke ratait le panier de l’égalisation. Quelle victoire au bout du suspense pour les Hornets d’un Walker héroïque !

0 commentaire
Vous lisez :