AFP

Les Rockets s'offrent les Warriors, Cleveland encore battu : ce qu'il faut retenir de la nuit

Les Rockets s'offrent les Warriors, Cleveland encore battu : ce qu’il faut retenir de la nuit

Le 02/12/2016 à 09:10

NBA - Les finalistes de juin dernier ont passé une mauvaise soirée, jeudi. Malgré un match superbe, les Warriors ont fini par plier (127-132) devant les Rockets d'un James Harden intenable. À Cleveland, les Cavaliers ont encaissé un deuxième revers de suite (94-113), cette fois contre les Clippers. Chez les Français, Nicolas Batum est le seul à avoir gagné.

Le match : les Rockets font tomber Golden State dans un match fou (127-132 a.p.)

Quelle rencontre ! Des tirs réussis dans tous les sens, du suspense, deux prolongations et des stars. Menés pendant une bonne partie de la seconde mi-temps, les Rockets sont revenus à la fin du temps réglementaire grâce aux passes inspirées de James Harden (29 pts, 15 rbds, 13 pds) et aux tirs de ses coéquipiers Ryan Anderson (29 pts, 5/10 de loin) et Eric Gordon (23 pts).

Les Warriors ont attaqué la prolongation pied au plancher, avec une action à trois points puis un tir primé de Stephen Curry (28 pts), mais Houston, toujours avec la même recette, a tenu le coup. Il a fallu attendre la sortie de Curry sur sa sixième faute au début de la seconde prolongation pour voir les visiteurs faire la différence. Avec un 1/11 dans la deuxième période supplémentaire et une faute flagrante de Draymond Green, Golden State a fini par se faire distancer pour de bon.

Pour la première fois dans l’histoire de la NBA, deux équipes ont tenté plus de 40 tirs à trois points dans un même match. Et malgré une adresse très relative (12/44 pour les Warriors, 14/44 côté Rockets), la fin de partie a été particulièrement fun et entrainante.

Fin de série pour Golden State, qui restait sur 12 succès.

Le joueur : James Harden en triple-double

Dans une soirée pauvre en énormes performances individuelles, James Harden sort évidemment du lot avec son énorme triple-double : 29 points, 15 rebonds et 13 passes décisives. Avec 13 triple-doubles en carrière, il n’en compte plus qu’un de retard sur Hakeem Olajuwon.

Si Ryan Anderson et Eric Gordon méritent une mention pour leurs tirs très importants en fin de match, c’est bien le barbu qui a été le moteur de son équipe. Il a notamment su trouver des solutions très difficiles dans les moments chauds.

La stat : 2

Pour la première fois depuis leur titre en juin dernier, les Cavaliers ont perdu deux matchs de suite. Après les Bucks, ce sont les Clippers qui se sont offert le champion. Chris Paul et ses coéquipiers ont pris le large grâce à un 13-2 dans le troisième quart, et ils n’ont jamais regardé dans le rétro. Les titulaires n’ont même pas disputé la fin de la partie.

"Nous avons joué à notre potentiel, s’est félicité Doc Rivers en conférence de presse."

Les Français : Nicolas Batum seul vainqueur

Evan Fournier a tout donné, avec un superbe 11/14 au tir. Il a été le meilleur marqueur de son équipe, mais il n’a pas pu empêcher son coéquipier Elfrid Payton de perdre le ballon sur la dernière possession. Même scénario ou presque en Utah, où Gordon Hayward a manqué le dernier tir, confirmant ainsi une défaite pour lui et ses coéquipiers, dont Rudy Gobert et Boris Diaw.

NIcolas Batum est le seul tricolore qui a gagné ce jeudi, avec un nouveau match très complet.

Evan Fournier (Magic) : 28 pts, 4 pds en 36 mns
Nicolas Batum (Hornets) : 12 pts, 9 rbds, 6 pds en 36 mns
Rudy Gobert (Jazz) : 6 pts, 10 rbds, 3 contres en 35 mns
Boris Diaw (Jazz) : 0 pts, 1 rbd en 14 mns

L’image : Nicolas Batum trouve toutes les ouvertures à la passe !

Le WTF : les Warriors pratiquent un peu tous les sports

Tous les scores

Hornets – Mavericks : 97-87
Nets – Bucks : 93-111
Grizzlies – Magic : 95-94
Cavaliers – Clippers : 94-113
Jazz – Heat : 110-111
Warriors – Rockets : 127-132 (a.p.)

0
0