AFP

Irving K.O. mais Boston reste en vie

Irving K.O. mais Boston reste en vie
Par AFP

Le 11/11/2017 à 09:03Mis à jour Le 11/11/2017 à 09:13

NBA - Même privé très tôt de sa star Kyrie Irving, blessé sur un contact avec un coéquipier, Boston a remporté sa onzième victoire consécutive en dominant Charlotte (90-87). La première du duo Bledsoe - Antetokounmpo à Milwaukee a été une réussite, les Bucks l'emportant à San Antonio.

Boston a perdu d'entrée son meneur Kyrie Irving, mais a tout de même enchaîné une onzième victoire consécutive vendredi face à Charlotte 90 à 87, tandis que San Antonio est tombé de haut à domicile face à Milwaukee (94-87).

Déjà privés jusqu'à la fin de saison de Gordon Hayward et jusqu'à nouvel ordre du pivot Al Horford, victime d'une commotion cérébrale, les Celtics ont connu un nouveau coup du sort face aux Hornets : après seulement deux minutes de jeu, Irving, percuté par son coéquipier Aron Baynes, a dû quitter le terrain par mesure de précaution et n'a pas rejoué de la soirée.

Mais il en faut plus pour perturber les leaders de la conférence Est : ils ont pourtant accusé jusqu'à 18 points de retard, avant de prolonger leur plus longue série de victoires consécutives depuis décembre 2010. Il a fallu attendre le 4e quart-temps pour que les Celtics sous l'impulsion de l'inattendu Shane Larkin (16 pts) et du "rookie" Jayson Tatum avec 16 points chacun, passent en tête grâce à un cinglant 14-2.

"J'ai le sentiment qu'on a cette saison le genre d'équipe qui peut se sortir de beaucoup de situations compliquées", a apprécié Brad Stevens, l'entraîneur des Celtics qui a précisé qu'Irving serait opérationnel dès le prochain match. "Le coach nous a juste demandé de nous battre et de jouer notre basket et notre public a fait reste", a renchéri Larkin.

Charlotte n'a pu que constater les dégâts : Kemba Walker a pourtant fini meilleur marqueur de la rencontre avec 20 points, mais le joueur-vedette de Charlotte a manqué de réussite (5 sur 19, dont 0 sur 6 à trois points) et raté le panier qui aurait propulsé son équipe à nouveau en tête à cinq secondes de la sirène. Les Hornets, toujours privés de leur ailier français Nicolas Batum qui pourrait faire son retour mercredi prochain, ont concédé une quatrième défaite de suite et affichent un bilan de cinq victoires et sept défaites. "C'est un match qu'on aurait dû gagner, c'est la troisième victoire en en une semaine qu'on laisse échapper comme ça", a constaté Dwight Howard.

Bledsoe est déjà adopté, George s'est fâché

San Antonio a fait les frais du renouveau de Milwaukee, emmenée par sa star Giannis Antetokounmpo, auteur de 28 points et de 12 rebonds. Les Bucks restaient pourtant sur quatre défaites de suite, mais avec le renfort d'Eric Bledsoe, arrivé mardi en provenance de Phoenix, ils ont maîtrisé les Spurs, toujours privés de Kawhi Leonard et de Tony Parker. Le vétéran Manu Ginobili (18 pts) a pourtant ramené son équipe à deux points (89-87) grâce à un tir primé à un peu plus de deux minutes de la sirène. Mais Bledsoe a redonné de l'air à Milwaukee qui se retrouve 10e (5 v-6 d), tandis que San Antonio a rétrogradé à la 6e place à l'Ouest (7 v-5 d).

Vexé par ses quatre défaites de suite, Oklahoma City a passé ses nerfs sur les Clippers 120 à 111 grâce aux 42 points de Paul George, premier joueur dans l'histoire de la franchise hors Russell Westbrook et Kevin Durant à dépasser le seuil symbolique des 40 points. Rien ne va plus pour les Clippers qui ont concédé leur quatrième défaite de suite, leur sixième en sept matches et qui se retrouvent 12e (5 v-7 d), juste derrière OKC (5 v-7 d).

Autre candidat déclaré aux play-offs en fâcheuse posture, Utah (10e, 5 v-7 d) : le Jazz s'est incliné à domicile 84 à 74 face à Miami malgré les 12 points, 12 rebonds et deux contres de Rudy Gobert.

0
0