Getty Images

Presque 33 ans, 15 saisons NBA et LeBron est toujours monstrueux !

Presque 33 ans, 15 saisons NBA et LeBron est toujours monstrueux !

Le 01/12/2017 à 07:44Mis à jour Le 01/12/2017 à 08:05

NBA - C'est à se demander si LeBron James a trouvé le secret pour ne jamais vieillir. Alors que la plupart des superstars accusent le coup après avoir passé autant de minutes sur un parquet, lui est plus pimpant que jamais. Et ça fait dix victoires de suite pour les Cavaliers.

L'image de la soirée : LeBron s'est mis au volley

Appréciez la puissance du contre. Allez, un autre, pour la route.

Pendant les Jeux Olympiques 2016, l’entraîneur de l’équipe américaine de handball affirmait sans aucune pression et avec le plus grand sérieux du monde que LeBron James pouvait devenir le meilleur handballeur du globe en moins de six mois. Avec les blocks qu’ils calent à chaque match NBA, il est aussi légitime de se demander jusqu’où il pourrait aller s’il faisait carrière dans le volley. En fait, le constat s’applique à quasiment chaque discipline. Et pour une raison simple : si le King est l’un des plus grands basketteurs de l’histoire, avec un QI et un bagage technique hors normes, c’est surtout un athlète incroyable. Il va fêter ses 33 ans à la fin du mois mais il est toujours l’un des joueurs les plus dominants - physiquement parlant - de la ligue. Un roc qui a su entretenir son corps.

Il réalise aussi l’une des meilleures saisons de sa carrière alors que c’est déjà sa quinzième en NBA. Du jamais vu. Comme si le temps qui passe n’avait pas d’effet sur lui. Taurean Prince et Dennis Schroder, ses deux victimes sur les actions ci-dessus, ont dix piges de moins que lui. Pourtant, il n’y a presque personne en NBA pour contester la suprématie athlétique du père de famille. Impressionnant.

Le tandem : LeBron et Love, nouveau duo à la mode

LeBron James et Kevin Love n’ont pas toujours été sur la même longueur d’onde au cours de leurs quatre années communes dans l’Ohio. Mais ils ont su développer une vraie complicité avec le temps. Les deux All-Stars carburent ensemble cette saison. Ce sont encore eux qui ont propulsé les Cavaliers vers la victoire contre les Hawks cette nuit (121-114). Love a compilé 25 points et 16 rebonds tandis que LeBron postait 24 points et 12 passes. Et Cleveland a décroché une dixième victoire de suite. Une série (en cours) spectaculaire – la deuxième plus longue de la saison après les 16 succès de suite des Celtics – qui s’explique aussi par les performances exceptionnelles et répétées du tandem.

Le match : Boston-Philly, avant goût du futur à l'Est ?

Les Celtics et les Sixers ont beau faire déjà partie des équipes les plus excitantes de la Conférence Est, elles incarnent aussi l’avenir de la NBA. Parce que les superstars de demain sont compilées dans leur effectif. Les Ben Simmons, Joel Embiid, Jayson Tatum, Jaylen Brown ou même Kyrie Irving, qui n’a que 25 ans. Ce dernier est même déjà au top. C’est tout ce qui fait la différence entre les deux équipes. Boston a un avenir brillant mais Boston est déjà l’une des meilleures équipes du monde. C’est même LA meilleure équipe si l’on se fie uniquement au bilan en ce début de saison (19 victoires, 4 défaites). C’est donc logiquement que les Celtics ont pris le dessus sur leurs adversaires du soir. Avec une nouvelle performance d’exception d’Irving. Le meneur a inscrit 36 points dont 9, très précieux, dans les 12 dernières minutes. Il a été parfaitement épaulé par Marcus Morris, auteur de 17 points en sortie de banc. Ce dernier a d’ailleurs bien tenu la baraque quand Kyrie se reposait. Il a inscrit 6 points de suite pour redonner l’avantage aux siens en fin de troisième quart temps. Son coéquipier All-Star a lui passé une dernière accélération dans le money time pour achever les Sixers.

Le joueur : Will Barton s'offre le panier pour la gagne et un record en carrière

Les Nuggets n’étaient pas loin de l’humiliation cette nuit. En difficultés depuis le début de la saison, les joueurs de Denver ont souffert contre les Chicago Bulls, cancres de la NBA. Il a fallu un énorme Will Barton pour leur éviter une nouvelle défaite. L’habituel remplaçant a complètement mis le feu en sortie de banc. Il a joué 35 minutes, le temps d’inscrire 37 points à 13/19 aux tirs dont 6/9 à trois-points. C’est évidemment la meilleure performance de sa carrière. Cerise sur le gâteau, c’est lui qui a inscrit le panier décisif en fin de match.

Tous les scores

Hawks – Cavaliers : 114-121
Celtics – Sixers : 108-97
Nuggets – Bulls : 111-110
Trail Blazrrs – Bucks : 91-103
Clippers – Jazz : 107-126

0
0