Getty Images

Wade, James et Love, le nouveau trio magique des Cavaliers ?

Wade, James et Love, le nouveau trio magique des Cavaliers ?

Le 05/12/2017 à 07:15Mis à jour Le 05/12/2017 à 08:21

NBA - Portés par Kevin Love, Dwyane Wade et bien sûr LeBron James, les Cavaliers ont décroché un douzième succès de suite. D'autres individus se sont illustrés cette nuit : Devin Booker a inscrit 46 points, Giannis Antetokounmpo en a planté 40 et Stephen Curry a mené la révolte des Warriors.

Le match : Et de 12 victoires consécutives pour Cleveland !

Dans Star Wars, les Siths viennent toujours par deux. Avec LeBron James, tout marche par trois. Pour gagner, le King a veillé à s’entourer de deux autres joueurs très talentueux. Dwyane Wade et Chris Bosh à Miami. Puis Kevin Love et Kyrie Irving à Cleveland. Quand ce dernier a demandé à mettre les voiles, et obtenu gain de cause, direction Boston, le quadruple MVP s’est retrouvé privé de son meilleur lieutenant. Il en a fait deux fois plus. A bientôt 33 ans, il réalise l’une des meilleures saisons de sa carrière. Mais le début de campagne de son équipe était des plus délicats… le groupe était déséquilibré par l’absence d’une troisième star.

Après un départ tumultueux, voilà les triples finalistes lancés sur une série incroyable de douze succès consécutifs. La douzième victoire a été acquise – facilement – contre Chicago cette nuit (113-91). Alors que s’est-il passé pour expliquer un tel revirement ? Et bien les Cavaliers ont peut-être juste trouvé leur troisième larron. Alors que James et Love cartonnent, Wade, arrivé cet automne, commence à vraiment prendre le rythme. Ils ont tous les trois torpillé les Bulls avec respectivement 24, 23 et 24 points. Peut-être la naissance d’un nouveau trio majeur dans l’Ohio.

Le joueur : Messieurs, à votre Booker

Quand on évoque de futures stars NBA, on pense à Joel Embiid. A Ben Simmons. En gros aux deux leaders des Sixers. Philadelphie recevait Phoenix ce lundi. Et en parlant d’avenir de la ligue ou des Suns, il serait temps d’arrêter d’oublier Devin Booker des conversations. Avec sa dégaine de potentiel James Harden, la vision du jeu en moins, l’arrière de 21 ans enchaînent les cartons. Après avoir planté 38 points contre Boston dimanche, il en a marqué 46 face aux Sixeers. Son meilleur match de la saison. Avec la victoire de Phoenix (115-101) en prime.

Alors, certes, Embiid et Simmons se sont illustrés avec respectivement 22 et 20 points au compteur. Mais le patron, ce lundi, c’était Booker. La jeune star des Suns a mal débuté la partie (2/11 aux tirs dans le premier quart) mais elle a su se rattraper par la suite. Une fois que la gâchette a pris feu, plus personne n’était en mesure de l’arrêter. 32 points à 11/17 en seconde période. Et des Sixers complètement dépassés. Sans solutions. Ce ne seront certainement pas les derniers à subir les foudres d’un joueur que les défenses devraient bientôt craindre comme la peste. Parce que vu comment il monte en puissance, il va vraiment falloir prendre Devin Booker au sérieux.

Le duel : Kyrie et Giannis flambent mais Boston gagne

Giannis Antetokounmpo n’avait pas particulièrement passé une bonne soirée lors du dernier affrontement entre les Bucks et les Celtics. Le candidat au MVP avait été ralenti par Al Horford. C’est avec un désir de vengeance que le Grec s’est rendu dans le Massachusetts. Et il a tout détruit sur son passage. 40 points pour la star de Milwaukee. Il a presque effacé à lui tout seul les 20 points d’avance des Celtics dans le troisième quart temps. Mais ce ne fut pas suffisant. Car il y avait un autre prétendant au MVP sur le terrain. Kyrie Irving, excellent depuis le début de la saison et notamment sur les dix derniers matches, a planté 19 de ses 32 points au retour des vestiaires. Il a su se montrer efficace dans les moments clés. Une fois de plus. Et c’est donc les Celtics qui sont sortis vainqueurs de ce duel.

Aucun écart n’est suffisant avec les Warriors

Et surtout quand il joue les Pelicans ! Pour le troisième match de suite contre New Orleans, Golden State a effacé un handicap de plus de 15 pions pour finalement l’emporter. De quoi écœurer les coaches et les joueurs adverses. Les Warriors ont même compté jusqu’à 21 points de retard ce lundi ! Et ils l’ont donc quand même emporté. Car les champions en titre ont cette capacité – et cette facilité – à accélérer soudainement. Ils ont par exemple mis les pieds au plancher dès le retour des vestiaires. Un 15-0 passé dès le début de la deuxième mi-temps pour remettre les pendules à l’heure. Ils ont ensuite continué sur leur lancée pour l’emporter de dix points (125-115). En grande forme en ce moment, Stephen Curry, qui s'est tordu la cheville en toute fin de match, a inscrit 31 points lors de ce nouveau comeback héroïque.

Encore une éjection à Golden State…

Ils ont beau gagner, qu’est-ce que les Warriors sont nerveux ! Après Stephen Curry, Kevin Durant puis Shaun Livingston (auteur d’un tête-à-tête avec l’arbitre lors du dernier match), c’est encore KD qui s’est fait expulser cette nuit. La star a échangé quelques mots houleux avec DeMarcus Cousins avant que les officiels renvoient les deux hommes au vestiaire. La rencontre était de toute façon déjà pliée. Mais les Californiens vont devoir se calmer.

Les Grizzlies sortent la tête de l’eau

Memphis a mis fin à une série de 11 défaites de suite en battant Minnesota (95-92) cette nuit. Les oursons peuvent remercier Marc Gasol, auteur de 21 points, 5 rebonds et 7 passes. C’est en revanche Tyreke Evans (16 pts, 5 rbds et 9 pds) qui a achevé les Wolves sur la ligne des lancers-francs. La dernière tentative désespérée de Jimmy Butler (30 pts) n’a pas trouvé sa cible et les Grizzlies ont enfin gagné un match.

Les Français : Retour gagnant pour Rudy Gobert !

Mais quelle rouste ! 47 points d’écart ! Revenu d’une blessure au genou, Rudy Gobert a pu contribuer à la plus large victoire de la saison de son équipe. Le Jazz a massacré les Wizards (116-69) et le pivot en a profité pour compiler 4 points, 10 rebonds et 3 passes en 21 minutes. Voilà ce qui s’appelle une reprise en douceur, sans pression. Ian Mahinmi n’a joué que 10 minutes (2 pts, rbds) pour Washington.

Dans les autres matches, Evan Fournier a inscrit 18 points mais il n’a pu éviter la défaite du Magic contre les Hornets de Nicolas Batum (11 pts, 11 rbds et 5 pds). Frank Ntilikina a été particulièrement maladroit (2/11) lors de la défaite des Knicks contre Indiana mais il a tout de même terminé avec 7 pts. Revers aussi pour Timothé Luwawu-Cabarrot, auteur de 8 points et 3 passes en sortie de banc avec les Sixers.

Tous les scores

Hornets – Magic : 104-94
Pacers – Knicks : 115-97
Sixers – Suns : 101-115
Hawks – Nets : 90-110
Celtics – Bucks : 110-100
Bulls – Cavaliers : 91-113
Grizzlies – Timberwolves : 95-92
Pelicans – Warriors : 115-125
Mavericks – Nuggets : 122-105
Spurs – Pistons : 96-93
Jazz – Wizards : 116-69

0
0