AFP

Doublé français avec Marie Dorin-Habert en or et Anaïs Bescond en argent sur le 15 km

Dorin-Habert en or, Bescond en argent : le biathlon français est irrésistible

Le 10/03/2016 à 13:00

MONDIAUX HOLMENKOLLEN - Superbe doublé français : Marie Dorin-Habert s'est offert le titre mondial sur le 15 km individuel, sa 4e médaille depuis le début de ces championnats, devant Anaïs Bescond pour 12 secondes, mercredi à Oslo. L'Allemande Laura Dahlmeier, déjà championne du monde de la poursuite, complète le podium.

Eurosport Player : Regardez le meilleur de la saison de Biathlon en LIVE

Voir sur Eurosport

Elles sont tombées dans les bras l'une de l'autre et ont savouré ce moment si particulier dans l'aire d'arrivée. Marie Dorin-Habert et Anaïs Bescond ont signé un retentissant doublé sur l'individuel des Mondiaux d'Oslo de biathlon, mercredi. Avec une seule faute chacune aux tirs, les deux Françaises ont pris les deux premières places du 15km. L'Allemande Laura Dahlmeier, sacrée sur la poursuite, a décroché la médaille de bronze.

Vidéo - L'arrivée du 15km dames

01:58

C'est le quatrième titre mondial pour l'équipe de France en Norvège, après ceux obtenus sur le relais mixte et par Martin Fourcade, sur le sprint et la poursuite masculines. Marie Dorin-Habert poursuit, elle aussi, sa collection de médailles à Oslo. Après l'or du relais mixte, l'argent du sprint et le bronze de la poursuite, la Française a de nouveau décroché la première place sur l'individuel. Avec un temps de 44'02", la double championne du monde 2015 a devancé sa compatriote de 12"2 et Dahlmeier de 1'17"8.

Les meilleurs Mondiaux de l'histoire pour la France

Sur le podium provisoire tout au long de la course, les deux Tricolores, qui ont signé les deux meilleurs temps de glisse, ont rendu la même carte sur les pas de tirs. Avec 15 premières balles distillées avec précision, elles ont hérité d'une seule minute de pénalité sur leur ultime passage derrière la carabine. Largement suffisant pour conserver les deux premières places à l'arrivée. Car derrière, ça n'a pas bien tiré. Seules deux filles ont rendu une copie parfaite mais la Canadienne Julia Ransom (20e à 2'33"5) et l'Estonienne Meril Beilmann (46e à 4'45"5) n'ont pas affiché le même niveau que les meilleures sur les skis.

Quoi qu'il arrive jusqu'à dimanche, la France, avec 4 titres et 7 médailles obtenus à Oslo, signe d'ores et déjà ses meilleurs championnats du monde. Depuis l'édition 2012 à Ruhpolding (3 en or, 5 en argent) ou depuis les 3 sacres planétaires de Corinne Niogret, Anne Briand et Patrice Bailly-Sallins et les 8 médailles de 1995 à Anterselva. 1995, c'est également l'année du dernier doublé tricolore chez les dames. Sur le sprint 7,5km, derrière Anne Briand, Corinne Niogret avait accroché le bronze. Ce mercredi, Marie Dorin-Habert, revenue à 86 points de Gabriela Soukalova au général de la Coupe du monde (910 contre 996), et sa grande copine Anaïs Bescond ont fait mieux. Quand on vous dit que la performance est historique…

0
0