Getty Images

Deuxième du sprint samedi, Justine Braisaz a remis ça sur la poursuite

Braisaz récidive pour s'emparer de la tête du général

Le 03/12/2017 à 13:58Mis à jour Le 03/12/2017 à 17:41

OSTERSUND - On prend les mêmes et on recommence. Après son succès lors du sprint vendredi, Denise Herrmann a remporté dimanche la poursuite en devançant, comme il y a deux jours, Justine Braisaz, excellente deuxième. La Française a réalisé un sans-faute (20/20) pour sortir en tête du dernier tir, mais elle n'a rien pu faire pour contenir l'ex-fondeuse allemande dans la dernière boucle du parcours.

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Justine Braisaz récidive. Deux jours après avoir décroché son premier podium de la saison sur le sprint, la jeune Française a de nouveau pris la deuxième place, cette fois de la poursuite. L'Allemande Denise Herrmann s'est imposée comme vendredi, les qualités de glisse de l'ancienne fondeuse ayant fait la différence dans la dernière boucle. Elle termine avec 25,8 secondes d'avance sur la Tricolore, qui pourra être un peu frustrée puisqu'elle était sortie du dernier pas de tir en tête.

Auteure d'un sans-faute, malgré des conditions très difficiles entre neige et vent, Braisaz avait pourtant vu juste. Rapidement dans le coup, la native d'Albertville a sans doute cru pouvoir capitaliser sur les deux fautes de sa principale rivale du week-end au troisième passage à la carabine. Son matelas d'une dizaine de secondes n'aura finalement tenu qu'à peine 200 mètres.

En tête de la Coupe du monde

Bien trop rapide sur les skis, Herrmann n'a laissé aucune chance à Braisaz, qui peut toutefois se satisfaire de sa fin de semaine à Östersund. Ses deux podiums (ainsi que sa huitième lors de l'individuel jeudi) lui offrent la tête du classement général de la Coupe du monde, devant l'Allemande. Une belle performance, à tout juste 21 ans.

Pas à la fête sur le sprint, le reste de la délégation française n'a pas pu se refaire ce dimanche. Marie Dorin Habert a tout de même réussi à revenir de la 23e place au départ, à la 14e sur la ligne d'arrivée (19/20 au tir). Dynamique inverse en revanche pour Anaïs Bescond, dans un jour sans au tir (cinq fautes) et finalement 24e. Anaïs Chevalier n'a, elle, pas pris le départ.

0
0