Eurosport
 WTCC : Circuit Paul RicardRegarder 
 
  • vrignaud blog
 
Un autre Vettel
02/04/2012 - 23:07

Un autre Vettel

Aurait-on retrouvé le Vettel de 2009 ? Celui qui s'énervait en course, passait sa colère sur son moteur ? A Sepang, l'Allemand a étalé un agacement qu'on ne lui connaissait plus. On l'avait entendu dépité aux essais, le vendredi : "Elle va dans tous les sens à haute vitesse !" La qualif l'avait rangé une deuxième fois de suite derrière Webber. Deux fois de trop à son échelle... Et puis, il y a eu le "couronnement" de la course. Karthikeyan doublé et rabattu trop vite, une roue crevée plus tard, un doigt d'honneur rageur émergeait de la Red Bull... Loin du politiquement correct dans lequel le précoce champion se plaisait à bercer son petit monde depuis deux ans… A l'arrivée, il a remis ça, élevant l'Indien au rang d' "idiot"et de"concombre (ou cornichon) sur la route". Original et, disons-le, pas très méchant venant d'un gars quand même très énervé.

"Je pilotais très bien, je me rapprochais de Lewis [Hamilton], et évidemment je voulais finir sur une note positive et il y avait beaucoup de points à prendre", s'est-il justifié. Sur Sky, Hornerl'a bien entendu absous : "Personne ne peut le blâmerd'avoir été frustré dans cette situation". Vettel serait-il redevenu l'enfant roi, celui à qui on pardonne tous les écarts, de trajectoire ou de langage ? Le patron a quand même évoqué une mise au point lors du debriefing. Tranquille, apparemment : "Une demi-heure après, il était calmé", a confié Horner. On savait que le fut du canon mettait "un certain temps pour refroidir". On sait maintenant qu'une colère provoquée par un concombre se soigne en trente minutes maxi...

Bon, l'objet de ce courroux était-il seulement les 12 ou 15 points que Karthi venait de lui croquer par son idiotie ? Dans le dernier tour, son ingénieur Rocquelin lui avait enjoint d'abandonner, sans délai. Ce que SV ne fit pas. En cause : l'état des freins suite au déchiquetage de la roue arrière. "D'un point de vue sécurité, nous étions vraiment inquiets. Il y avait un risque de casse et de méchant tête-à-queue ou d'accident. D'ailleurs, il nous a dit à l'arrivée que la pédale de frein commençait à s'allonger", a raconté Horner. Pourquoi donc l'Allemand est-il resté sourd aux injonctions ? "Nous avons perdu le contact radio avec lui après le restart. Nous avons vu qu'il essayait d'utiliser la radio mais elle ne fonctionnait pas. Nous lui avons envoyé des messages en espérant qu'il les reçoive", a-t-il encore dit, à Sky...

RBR a donc communiqué à l'ancienne, par panneau. Après l'abandon de Maldonado (tour 55), "Rocky" a demandé à son pilote de stopper, puis de continuer, et à nouveau de stopper ! "Il ne restait qu'un tour et nous nous sommes dit : 'OK, on le laisse en piste car il y avait un point potentiel". On a quand même l'impression qu'un non-dit est derrière tout ça. L'abandon avait-il pour but un changement de boîte de vitesses gratuit à la prochaine course ? Humm… Comment alors expliquer cet étrange revirement ; viser un point en tournant le dos à la sécurité après l'avoir évoquée ? Bref, dans le cockipt de la Red Bull n°1 comme sur la passerelle de commandes, ça ne respire plus la sérénité...

En revanche, la réaction de Karthikeyan fut plus limpide. L'Indien, déjà perturbé par un contact non responsable avec Button en début de GP, a pris le temps de réagir à froid, taxant quelques jours plus tard Vettel de"pleurnichard". Avant de fermer le ban. Le pilote de Madras a payé son impair par une pénalité de 20 secondes à l'arrivée. Il y avait beaucoup plus à en rajouter.

SV

@ThePiranhaClub

NB : J'aurais aimé garnir ces lignes de quelques propos du garçon, qu'on avait déjà vu irritable à Melbourne. Ce lundi soir, aux Invalides, il recevait le Grand Prix de l'Académie des sports. Arrivé en retard, il a assuré un minimum syndical à la presse avant de s'éclipser.

 
 
À ne pas manquer
  • Découvrez Le Mag Eurosport

    Parce que sport rime aussi avec Lifestyle, Culture et High-tech, Eurosport vous garde au top des tendances avec son nouveau site LeMag.

  • Le BUZZ Eurosport

    Pas de score ni de compte-rendu de match, mais des succès, des chutes, des classements, des filles sexy... Retrouvez ici l'actu décalée du sport !

  • Regardez Eurosport où vous voulez, quand vous voulez

    Avec Eurosport Player, vivez et revivez tous les grands événements sportifs sur vos écrans. Accédez en illimité aux chaînes Eurosport et aux contenus exclusifs, en Live et à la demande.

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
 
Google Plus