• header rouquette
 
Les Corinthians, champions du monde, donc numéros un
18/12/2012 - 16:07

Les Corinthians, champions du monde, donc numéros un

Dans mes Top 10 d'aujourd'hui pour le AP Football Ranking (1), je choisis de promouvoir les Corinthians de Sao Paulo et leur victoire au Mondial des clubs. Les Brésiliens sont numéro un au classement des clubs. Leur gardien Cassio, décisif dans la finale contre Chelsea (1-0), numéro deux au classement des joueurs.

Voici ici le classement final : http://www.mail.com/int/sports/soccer/1773904-messi-conquers-ap-football-rankings.html

Sur la valeur réelle de cette compétition, je ne fais pas partie des sceptiques. Je ne prétends pas que les Corinthians sont supérieurs à n'importe quelle équipe européenne, et notamment au FC Barcelone, deuxième de ma liste pour son emprise toujours croissante sur la Liga. La formule du Mondial des clubs, encore plus lapidaire que celle du Mondial "des nations", ne permet pas de rassembler suffisamment d'équipes pour permettre la tenue des multiples duels intercontinentaux qui nous permettraient d’en savoir plus (sans parler de sa place dans le calendrier…). Mais c'est un trophée majeur dans la vitrine de ceux qui l'ont remporté. On ne gagne pas impunément deux compétitions internationales la même année (avec la Copa Libertadores) sans être une grande équipe. Dans ce classement subjectif, je m'en serais voulu de rater cette occasion rêvée de ne pas caricaturer l'europeo-centrisme auquel le football nous habitue.

Numéro un chez les joueurs : Lionel Messi, encore. Un doublé dans le match au sommet de la Liga. Six doublés consécutifs. L'histoire d'une efficacité invraisemblable continue de s'écrire sous nos yeux. Quand AP m'a proposé de me livrer à cet exercice toutes les semaines, je n'imaginais pas de me sentir à ce point obligé de valoriser un seul et même joueur avec autant de régularité. On s’habitue au phénoménal avec l’Argentin. Gare au coup de pompe qui avait rattrapé le Barça au printemps dernier.

Numéro un la semaine dernière, j'ai placé Falcao en dixième position cette semaine. Malgré la défaite de l'Atletico, il n'a pas usurpé son statut de meilleur avant-centre du monde, notamment sur ce premier but, construit par son seul talent sur une moitié de terrain avec une feinte, une course et un piqué magnifiques. A ceux, qui la semaine dernière, trouvaient discutable l'analogie avec Djokovic (qui avait rompu la dictature Nadal-Federer dans le monde du tennis), je précise que Falcao est aujourd'hui le Djokovic de début 2011. Falcao a encore le critère de la durée à conquérir, évidemment. Il a aussi besoin d'évoluer dans un autre club que l'Atlético pour être "starifié" autant que Messi et Ronaldo dont, écrivais-je, il pouvait rompre la dictature. Mais je maintiens l'analogie, c'est vraiment comme cela que je ressens les choses.

Un dernier commentaire sur les autres choix. Dans le classement des clubs, le PSG (3e) vole encore à haute altitude. La façon presque fracassante dont le club a repris ses cinq points de retard sur la tête de la L1 est impressionnante. Sans délivrer un football phénoménal, l'équipe de Carlo Ancelotti dégage enfin quelque chose d'un collectif et d'un objectif commun. Au PSG, je classe deux individualités : Blaise Matuidi (6e), pour son dépassement de fonction décisif contre l'OL, qui récompense son automne exceptionnel, et Thiago Silva (9e), monstrueux depuis quelques matches et symbole de cette équipe qui monte en puissance. La Juve reste elle aussi au top (4e), notamment grâce à un Andrea Pirlo des grands jours (5e).

Finalement les votes qui appellent le plus de surprises sont ceux qui se portent sur Nice et Lorient, les deux équipes en forme de la L1. Parmi les joueurs, il me semblait compliqué de ne pas placer très haut Stefan Kiessling (3e), auteur de deux buts et d'une passe décisive pour le Bayer Leverkusen. Il devance Andres Iniesta (4e). Même si je faisais partie des pro-Falcao pour la troisième place sur le podium du Ballon d'Or, je ne cherche pas à nier que l'Espagnol reste un joueur magnifique, hors norme. Il a été le patron technique du Barça contre l'Atletico. Un chiffre fourni par Opta nous donne la mesure de son influence : 45 passes réussies dans les 35 derniers mètres.

TOP 10 CLUBS

1. Corinthians
2. FC Barcelone
3. Paris-SG
4. Juventus
5. Manchester United
6. Lazio Rome
7. Nice
8. Lorient
9. Bayer Leverkusen
10. Norwich

TOP 10 JOUEURS

1. Lionel Messi
2. Cassio
3. Stefan Kiessling
4. Andrès Iniesta
5. Andrea Pirlo
6. Blaise Matuidi
7. Luca Toni
8. Hugo Lloris
9. Thiago Silva
10. Falcao

Cédric ROUQUETTE

(1) L'agence américaine AP fournit tous les mardis un classement des dix meilleurs joueurs et dix meilleures équipes de la semaine, sur la base d'une consultation de vingt journalistes internationaux, dont je suis.

 
 
À ne pas manquer
  • Découvrez Le Mag Eurosport

    Parce que sport rime aussi avec Lifestyle, Culture et High-tech, Eurosport vous garde au top des tendances avec son nouveau site LeMag.

  • Le BUZZ Eurosport

    Pas de score ni de compte-rendu de match, mais des succès, des chutes, des classements, des filles sexy... Retrouvez ici l'actu décalée du sport !

  • Regardez Eurosport où vous voulez, quand vous voulez

    Avec Eurosport Player, vivez et revivez tous les grands événements sportifs sur vos écrans. Accédez en illimité aux chaînes Eurosport et aux contenus exclusifs, en Live et à la demande.

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
 
Google Plus