AFP

Mondiaux 2017 - Combiné grand tremplin : Braud en bronze, Rydzek champion du monde

Braud décroche le bronze et apporte une première médaille aux Bleus
Par AFP

Le 01/03/2017 à 16:19Mis à jour Le 01/03/2017 à 17:49

François Braud a remporté la 1re médaille de la France lors des Mondiaux 2017 de ski nordique en prenant la 3e place du combiné grand tremplin remporté par l'Allemand Johannes Rydzek, mercredi à Lahti (Finlande).

La France tient sa première médaille lors des Mondiaux de ski nordique. François Braud, déjà en argent en 2015 sur l'épreuve, a décroché le bronze du combinée grand tremplin à Lahti. L'Allemand, Johannes Rydzek, a été sacré champion du monde et poursuit sa moisson en Finlande en remportant un troisième titre mondial. Le Japonais Akito Watabe monte, lui, sur la deuxième marche du podium

Avec une 5e place au saut (122,5 mètres), le sociétaire du CS Chamonix/Armée de Terre s'était idéalement placé au départ de l'épreuve des dix kilomètres de ski de fond, où il s'élançait 54 secondes derrière l'Autrichien Mario Seidl, vainqueur sur le tremplin. Très vite, Braud s'est retrouvé dans un groupe de quatre en chasse de Seidl, avec le surpuissant allemand Rydzek, champion du monde sur petit tremplin vendredi, Watabe et un autre Autrichien.

Vidéo - Distancé dans l'emballage final, Braud a quand même décroché le bronze

01:30

Trois médailles d'or pour l'Allemagne en combiné

Les quatre hommes ont fait la jonction au 8e kilomètre, puis les deux Autrichiens ont cédé à un kilomètre du but, laissant Rydzek, Watabe et Braud en découdre pour les places de podium. Rydzek a lancé l'attaque de très loin, sur le stade, et a finalement devancé Watabe de 4,8 sec et Braud de 13 sec. A 30 ans, le natif de Pontarlier récolte sa cinquième médaille mondiale, la deuxième en individuel après l'argent à Falun, déjà sur le grand tremplin, il y a deux ans.

Pour l'or, l'histoire n'a pas bafouillé : l'Allemand Johannes Rydzek, déjà vainqueur sur le petit tremplin vendredi, a offert à son pays sa troisième médaille d'or en trois épreuves de combiné, sans surprise. "J'y ai toujours cru", a affirmé l'Allemand, qui était parti avec un handicap d'une minute sur Mario Seidl. "Dans le final, j'ai tout donné, et j'ai placé l'attaque exactement au bon moment. J'ai fait confiance à mes forces". Le combiné est l'exclusivité des Allemands cette saison, qui ont remporté toutes les épreuves individuelles de Coupe du monde, sauf une, parce qu'ils étaient... absents.

Mercredi a également été un jour de fête pour le public de Lahti, avec la première médaille d'or d'un Finlandais dans ces Mondiaux. En ski de fond, Iivo Niskanen s'est imposé sur le 15 km classique devant deux Norvégiens, la légende du ski de fond Martin Johnsrud Sundby et Niklas Dyrhaug. A 25 ans, Niskanen n'avait jamais encore remporté de médaille individuelle dans un grand championnat, mais il avait été champion olympique de sprint par équipe à Sotchi, en 2014.

0
0