Panoramic

Les meilleurs amants sont à Saint-Cloud !

Les meilleurs amants sont à Saint-Cloud !
Par Allison Nicolleau via Panoramic

Le 14/05/2017 à 01:43Mis à jour Le 14/05/2017 à 01:55

Le premier mai dernier, l'hippodrome de Saint-Cloud festoyait sous les tintements soyeux du blanc muguet. Nul besoin de gui pour se voir embrasser avec délice par les plus beaux amants du moment. Jimmy Two Times et Cloth of Stars m'ont laissée toute ébouriffée.

Si, malgré mes louanges répétées à l'occasion de leurs derniers succès - de l'Edmond Blanc pour l'échevelé poivre et sel, des Prix Exbury et d'Harcourt pour le brun ténébreux, vous doutiez encore de mes qualités d'amoureuse, la première journée de mai, assurément, aura su vous conforter. Sur la piste verte du Val d'Or, hôte pour la seconde saison d'un Prix Ganay momentanément privé de domicile, les champions se sont mêlés à nos émotions, brillants, provocateurs, séducteurs, et mes amants, pour sûr, se sont montrés des plus satisfaisants.
Pour lancer les festivités, il y eut sans doute le plus élégant de tous, quoi qu'un peu timide sous la pression de ses nouvelles couleurs bleues prestigieuses, le neigeux Jimmy Two Times. Sous la poigne de Vincent Cheminaud, mon beau Jimmy s'est donné à moi une seconde fois, d'autant plus irrésistible le Muguet épinglé à la cuirasse. Pressé par l'adversité, le temps et la plutôt courte distance qu'est le Mile, mon Amour a résisté à Kourkan, casaque solaire, et la dame Usherette, placée l'air de rien, imminemment sacrée.

Tout juste remise de cette bourrasque bienvenue, L'impétueux Cloth of Stars faisait son apparition. Lui aussi issu de l'école Fabre, pensionnat cantilien de haute volée, il se présentait ce premier mai candidat au Prix Ganay. Nos retrouvailles de mars et d'avril, étreintes soutenues sur le double kilomètre de Saint-Cloud et de Chantilly, avaient été mémorables, je vous en avais fait le compte-rendu et avais exposé tous mes espoirs futurs. Il fut meilleur amant que je ne le pensais possible. Exact au rendez-vous, exaltant sur les cent mètres bonus du vieux Prix des Sablons, le compagnon de Mickaël Barzalona a retenu la poudre jusqu'au dernier instant, accélérant en champion. À sa hanche, Zarak se découvrait grand amateur de fessées à main nue. Chantilly et son Ispahan l'attendent de pied ferme. Moi aussi.
En léger retrait, le romantique Silverwave et l'athlétique Erupt effectuaient chacun un retour en piste remarqué. Bientôt, leur tour viendra. Immanquablement, les amoureuses sont nombreuses !

0
0