Panoramic

LONGINES Grosser Preis von Baden : Guignol s'esclaffe !

LONGINES Grosser Preis von Baden : Guignol s'esclaffe !
Par Allison Nicolleau via Panoramic

Le 05/09/2017 à 17:03Mis à jour Le 10/09/2017 à 19:19

Il n'en était pas à son premier Grosser Preis, le gus de Jean-Pierre Carvalho. Déjà lauréat il y a dix mois de celui de Munich, voilà le fils de Cape Cross mis en scène et titulaire du premier rôle dans celui de Baden-Baden. Le succès fut grandiose.

S'il avait endossé les rôles discrets de figurant sur les immenses scènes de Longchamp, Chantilly et Saint-Cloud, s'épargnant les courbettes finales adressées au public des jours de Grand Prix de Chantilly ou de Ganay, Guignol ne s'est pas pour autant dessiné une carrière exclusivement dans l'ombre. Alternant les jeux de pantins désarticulés, la vedette volée par nettement plus prompt que lui, Sir Protectionist en tête - il se plaçait alors du LONGINES Grosser Preis von Berlin - l'animal s'est envolé au premier novembre dernier à Munich, clamant de ses belles foulées talent et expérience jusqu'alors refoulés. La marionnette a pris feu à nouveau ce week-end.
Empoigné par le guide Filip Minarik, le pur-sang s'est amusé du champion Iquitos, le nez du petit Grosser Preis de fin mai se transformant en monologue poignant de deux longueurs et demis. Iquitos, donc, qui avait été à sa place l'an passé, au succès récent et huppé à Munich, abdiquait face au cri du pantin redressé. En coulisses, Colomano, Windstoss, Best Solution et Prize Money prirent l'ombre.

0
0