Panoramic

Prix Saint-Alary : Gold Luck en Terre promise

Prix Saint-Alary : Gold Luck en Terre promise
Par Allison Nicolleau via Panoramic

Le 11/05/2017 à 19:29Mis à jour Le 11/05/2017 à 19:33

Lauréate pour son retour en piste il y a un mois du groupe 3 Prix Vanteaux à Chantilly, Gold Luck, ultime fille de Born Gold, tentera ce dimanche de remporter groupe 1 à Deauville !

Si elle ne porte pas les gènes du miraculé Anabaa, honneur réservé à la légendaire Goldikova et au presque vainqueur de Breeders'Cup Anodin, ni ceux de l'inénarrable étalon Galileo dont est issue la diplômée du Vermeille Galikova, Gold Luck, fille de l'Aussie Redoute's Choice, n'en demeure pas moins fière héritière, digne descendante, émouvante cadette et enfant d'une matrone, la désormais retraitée et ô combien précieuse Born Gold.
Entraînée à Chantilly par Freddy Head, parée du ciel bleu et des quelques nuages traditionnels normands de la Fratrie Wertheimer, la demoiselle de trois ans marchera ce dimanche sur les traces souvenirs de ses cadets, Deauville frissonnant encore, belle Deauville frissonnant toujours.
Du bout de la piste jusqu'au disque final, il y eut les foulées de quatre Rothschild immortels et d'un Jacques Le Marois évident. Sur le double kilomètre, le Guillaume d'Ornano et l'élégante liste en tête. Et puis, les accessits de roi d'un frère peu anodin, et les succès modestes du valeureux Demonious.
Deauville, Terre promise. Saint-Alary, escale de tradition. Rivière d'Or, en lettres d'or, y brodait déjà son nom en l'année 1988.
Dimanche, pour sa première tentative au plus haut niveau, lancée dans l'arène avec toute la confiance que le Prix Vanteaux aura su lui insuffler, Gold Luck affrontera onze autres prétendantes.
L'Histoire palpite déjà. Et vous ?

0
0