Panoramic

Signs of Blessing, maître de Deauville

Signs of Blessing, maître de Deauville
Par Allison Nicolleau via Panoramic

Le 15/05/2017 à 14:18Mis à jour Le 15/05/2017 à 14:29

De retour en piste sur la pelouse qui le sacrait champion incontestable l'été dernier, le pur-sang de François Rohaut n'a pas manqué d'honorer son public ce week-end. De deux longueurs et sous un poids conséquent, le sprinteur s'est accroché au Prix de Saint-Georges.

Ni le tenant du titre Finsbury Square, reposé de sa récente déconvenue dubaïote, ni la figure des derniers King's Stand Profitable n'auront fait perler la moindre goutte de sueur, d'effort ou d'angoisse, sur le poitrail de leur adversaire, l'élégant et finement moulé Signs of Blessing. Fort d'un hiver au calme, d'une saison extraordinaire, d'une hargne précieuse, d'un talent indéniable, le partenaire de Stéphane Pasquier a conquis le disque des mille mètre de Deauville, genoux et foulées levées et volontaires, arme au poing, cri de rage audible, tandis qu'à deux longueurs, davantage pour les autres, le rival bleu se débattait, le galop assurément plus pénible.
Depuis son plus jeune âge, Signs of Blessing s'était découvert des ailes. Amusé, effrayé, tâtonnant, prudent, hésitant, il avait montré quelques battements encourageants, et bien des espoirs.
Depuis l'an passé, à force de se vivre, de s'écouter, d'observer - à force de patience - l'animal au talent assumé s'est envolé. Supériorité nette à Chantilly et Fontainebleau. Combativité accrue face aux challenges, les tribunes d'Ascot et de Sha Tin en témoignent encore. La consécration s'est faite à Deauville. Le premier dimanche du mois d'août, sur l'herbe normande, le fils d'Invincible Spirit remportait le Prix Maurice de Gheest. Grand souvenir du passé. Les bons moments sont à venir !

0
0