Panoramic

The Gurkha marque les esprits et puis s'en va

The Gurkha marque les esprits et puis s'en va
Par Allison Nicolleau via Panoramic

Le 22/09/2016 à 23:11

Victime d'un déplacement du colon, The Gurkha ne courra plus. Annoncé nouvel étalon 2017 à Coolmore auprès de son légendaire de père Galileo, le joli garçon n'aura eu que peu de temps pour démontrer l'étendue de son talent. Retour sur une année 2016 signée The Gurkha !

Les soucis de santé n'ont que trop peu épargné le magnifique The Gurkha. Des coliques survenant dès ses deux ans et lui interdisant tout espoir d'humer avec précocité l'odeur des pistes vertes, au déplacement du colon détecté cet été suite à son tonitruant succès dans les Sussex Stakes de Goodwood, l'enfant Coolmore n'aura connu que cinq mois de pleine activité. Mais quel plaisir cela fut !
Difficilement remarquable lors de ses débuts le 6 avril à Leopardstown, le poulain de trois ans terminant troisième à plus de six longueurs du lauréat, il fut incroyable lors de sa sortie suivante sur la piste de Navan. Facile, dominateur, le pensionnaire d'Aidan O'Brien pulvérisait l'opposition par neuf longueurs, la concurrence époustouflée s'étalant sur toute la longueur de la ligne droite. Ryan Moore déjà en selle, le cavalier vedette ne lâchera jamais son champion.
Le 15 mai, le couple s'annonce à Deauville pour une Poule d'Essai des Poulains exceptionnellement disputée en ligne droite. Quel bonheur pour cet amoureux du Mile : The Gurkha s'envole par cinq longueurs et demis, brise les rêves de First Selection, Dicton ou encore du princier Zarak, et impressionne tant ses foulées se veulent dynamitées.
Incapable de rejoindre Galileo Gold au terme des St James's Palace Stakes, battu de peu par Hawkbill dans le Coral-Eclipse, le champion prend des deuxièmes places qui séduisent. Présent, volontaire, dynamique, The Gurkha est doté d'une accélération délicieuse dont le peuple anglais s'est délecté de nouveau peu de temps après.
Sur le Mile de Goodwood à l'occasion des Sussex Stakes, le beau bai nous a offert le scalpe de son grand rival Galileo Gold, le surprenant d'un nez sur le fil après avoir filé son sillage jusque mi-ligne droite.

C'est désormais au haras que The Gurkha poursuivra son histoire. Bon vent champion !

0
0