Reuters

L'ABC du curling

L'ABC du curling
Par Eurosport

Le 05/02/2014 à 15:28

Considéré comme une version sur glace du jeu de pétanque, le curling a beaucoup gagné en popularité ces dernières années. Sport olympique depuis 1998, ce jeu d'adresse et de tactique est notamment très prisé Outre-Manche. Retour sur l'historique de ce sport.

Historique

Le curling est né au XVIe siècle en Ecosse où il fut d'abord pratiqué sur des étangs d'eau gelés en hiver. Un siècle plus tard, des anses ont été posées sur les pierres afin que l'on puisse les lancer dans un même style. C'est ce style qui est toujours en vigueur de nos jours tandis que la pierre est désormais fabriquée en granite poli. Le curling hommes a été pour la première fois déclaré sport olympique en 1924 avant de disparaître en 1932 et de revenir sous la forme de démonstration en 1988 à Calgary. Dix ans plus tard, à Nagano, le curling redevient une discipline olympique.

Compétitons

Deux compétitions (messieurs et dames) sous forme de tournoi. Un mini-championnat oppose les équipes (du 10 au 17 février) avant des demi-finales, match de classement et finale. Le but de chaque équipe est de placer le maximum de pierres (d'un poids proche de 19 kg) près du centre d'une cible disposée sur la glace. Le jeu comporte dix manches. Lors de chaque manche, chacune des équipes lance huit pierres - deux par personne - et le total de points inscrits par chaque équipe est déterminé par les 16 pierres lancées (une pierre valant un point).

Quand une pierre est lancée, c'est au capitaine de déterminer s'il faut "balayer". Si tel est le cas, des coéquipiers peuvent le faire, facilitant ainsi la glisse de la pierre. Le fait de balayer permet à la pierre d'aller plus vite et de suivre une trajectoire plus directe (moins curve).

Médailles de Vancouver 2010 :

MESSIEURS : Or: Canada, Argent: Norvège, Bronze: Suisse

Curling vancouver 2010

Curling vancouver 2010

0
0