Getty Images

108, record personnel, disette allemande : les chiffres de la domination sans partage de Kittel

108, record personnel, disette allemande : les chiffres de la domination sans partage de Kittel

Le 12/07/2017 à 23:47Mis à jour Le 12/07/2017 à 23:50

TOUR DE FRANCE – Marcel Kittel règne en maître sur ce Tour 2017. Le sprinteur de l'équipe Quick-Step a remporté à Pau sa cinquième étape depuis le début de cette Grande Boucle. Une domination tonitruante qui pourrait (déjà) le faire rentrer dans l'histoire de l'épreuve, à 29 ans.

1909. Depuis 1909, aucun coureur n'avait réussi la performance de Marcel Kittel, déjà vainqueur à cinq reprises en tout juste onze étapes. Aidé il est vrai par le parcours assez plat de la première moitié de cette édition 2017, l'Allemand n'en reste pas moins impressionnant de constance dans l'excellence. Une telle prouesse appartient à un autre temps, puisque les trois hommes qui avaient déjà réussi une telle moisson remontent à l'avant-guerre, il y a 108 ans (Louis Trousselier en 1905, Emile Georget en 1907 et François Faber en 1909). A l'époque, le Tour se gagnait aux points et non au temps comme aujourd'hui.

5. Cinq victoires d'étapes, c'est déjà son record de victoires en une seule édition du Tour. Et même dans un grand tour tout court d'ailleurs. En 2013 (1re, 10e, 12e et 21e étapes) et en 2014 (1re, 3e, 4e et 21e étapes), Kittel avait remporté quatre victoires sur la Grande Boucle. Et le sprinteur de la Quick-Step n'en a peut-être pas fini.

6. Une victoire supplémentaire et il rejoindra les six succès en une seule édition de Mark Cavendish, sur le Tour 2009, record pour un coureur en activité. Le Cav' avait alors réalisé un début de Tour similaire à celui que réalise actuellement Kittel, à savoir deux doublés pour leurs quatre premiers sprints gagnants.

8. Le chiffre du Britannique n'est toutefois pas le record absolu de victoires en un seul Tour, détenu par trois hommes : Charles Pélissier (en 1930), Freddy Maertens (en 1976) et Eddy Merckx (1970 et 1974). Le Cannibale reste le seul coureur à avoir réalisé une pareille prouesse à deux reprises. Kittel peut avoir légitimement ce record dans le viseur puisqu'il reste trois étapes a priori destinées à un sprint massif.

Slide Ventoux 1970 Merckx

Slide Ventoux 1970 MerckxAFP

5. Le natif d'Arnstadt peut déjà se réjouir de tenir un record déjà acquis, celui du nombre de sprints massifs remportés en un seul Tour. Avec ses cinq succès en costaud, il a égalé mercredi Maertens (à deux reprises) et Cavendish (à trois reprises), qui avaient tous les deux remportés cinq sprints massifs en un seul Tour. En dépit de ses six victoires de 2009, Cavendish n'a remporté que cinq arrivées dites massives puisqu'il avait réglé un groupe d'une quarantaine de coureurs à Aubenas. Kittel a toutefois l'occasion d'améliorer ce total, lui qui s'est notamment déjà imposé à deux reprises sur les Champs-Elysées.

3. Avec sa 14e victoire d'étape sur un sprint, le coureur Quick-Step s'est déjà imposé comme le troisième sprinteur le plus prolifique en victoires d'étapes de l'histoire du Tour. Après avoir dépassé Erik Zabel mardi à Bergerac, Kittel se rapproche doucement de Mark Cavendish (30 sprints victorieux) et André Darrigade (20 succès), derniers finisseurs à le devancer.

14/30 : Il est trop tôt pour parler de marque historique cette fois, mais le chiffre donne le tournis. Depuis ses débuts sur la Grande Boucle en 2012, Kittel a remporté près de la moitié des arrivées massives (46,7%) auquel il a pris part. Un ratio gargantuesque, d'autant plus qu'il en est déjà à son cinquième Tour.

2013 Tour de France Marcel Kittel Etape 10

2013 Tour de France Marcel Kittel Etape 10Getty Images

16. Le cyclisme d'outre-Rhin a sans doute trouvé en Kittel de quoi se rabibocher avec la Grande Boucle. 16, c'est, en années, la disette à laquelle l'ancien de la Giant va sans doute mettre fin concernant le cyclisme allemand sur le Tour. En 2001, Erik Zabel, vainqueur de son sixième maillot vert, était le dernier Allemand à avoir remporté un classement distinctif sur la Grande Boucle. Avec 133 points d'avance sur Michael Matthews, Kittel est en posture idéale pour remporter le maillot vert jusqu'au terme du Tour. Il est ainsi allé jusqu'à Paris lors de ses trois dernières participations.

0
0