Article
commentaires
Cyclisme

Décès d'un médecin légiste participant au procès Puerto


Par AFP
Dernière mise à jour Le 12/02/2013 à 21:31 -
Par AFP - Le 12/02/2013 à 21:31
Décès d'un médecin légiste participant au procès Puerto Un médecin légiste qui devait apporter son témoignage lors du procès de l'affaire de dopage Puerto, qui examine l'implication du médecin Eufemiano Fuentes dans un vaste réseau de dopage sanguin, est décédé lundi, a annoncé la presse espagnole mardi.

Fransisco Aguanell est décédé lundi des suites d'une attaque cardiaque, selon la presse espagnole, qui cite des sources anonymes et ne donne aucun détail sur cette mort. Le docteur Aguanell avait examiné l'ancien cycliste Jesus Manzano qui avait déclaré avoir travaillé avec le Dr Fuentes. Le médecin légiste était attendu comme un témoin-clé pour déterminer si les transfusions avaient eu des effets nuisibles à long terme sur la santé des clients de Fuentes.

Personne n'était disponible mardi au tribunal de Madrid pour commenter ce décès à l'AFP. Les cinq prévenus, Fuentes, sa soeur Yolanda ainsi que trois anciens directeurs sportifs d'équipes cyclistes, sont engagés dans le procès de l'une des plus grandes affaires de dopage sanguin dans le sport.

Ils sont accusés d'atteinte à la santé publique, mais pas d'incitation au dopage, puisque ce qui n'était pas un crime en Espagne au moment des arrestations en 2006. Au total, 58 cyclistes sont suspectés d'être impliqués dans ce scandale mais seuls six d'entre eux ont été sanctionnés par leur sport, dont le double-vainqueur du Tour d'Italie Ivan Basso.

 
 

commentaires


  • PRIO13/02/2013 08:41

    Ohh! doucement sur les soupçons, à ce moment là, tous les témoins seraient enlevés ou zigouillés, ce médecin ne connaissait officiellement pas de coureurs ou sportifs ayant trempé dans ce scandale, mais devait témoigner pour estimer la durée d'espérance de vie des sportifs qui ont ingurgité ces "cocktails". Car à l'époque en Espagne, ce n'était pas considéré comme du dopage, ce n'est pas un procès contre le dopage, mais contre l'atteinte à la santé publique, Et puis, de toute façon, aucun athlète d'autres sports autre que le cyclisme n'est mis en cause, alors que FUENTES pourtant très peu bavard a avoué qu'il avait des clients en dehors du cyclisme, à partie de là, je ne vois pas l'intérêt d'un procès qui "oublie" des sportifs dopés. Tout le monde reconnaît que c'est un procès "bidon".

  • bluenergy13/02/2013 03:30

    On s´y prendrai pas mieux pour faire taire la collection de temoins ..

  • bluenergy13/02/2013 03:28

    Tu parles d´une etrange coincidence ou d´une sordide realité ??