AFP

Victime de problèmes cardiaques, Meersman met un terme à sa carrière à 31 ans

Victime de problèmes cardiaques, Meersman met un terme à sa carrière à 31 ans

Le 01/01/2017 à 16:14

Victime d'une arythmie cardiaque et de tissu cicatriciel, Gianni Meersman a été obligé de mettre un terme à sa carrière, à 31 ans, avec effet immédiat. Il ne rejoindra ainsi pas sa nouvelle équipe, Fortuneo Vital-Concept.

Voilà une bien mauvaise nouvelle pour Fortuneo Vital-Concept. Alors que l'équipe française avait fait de Gianni Meersman sa tête d'affiche pour la saison 2017, le Belge ne pourra finalement pas rejoindre la formation d'Emmanuel Hubert. La faute à des soucis de santé. Lors d'un contrôle médical de routine, une arythmie cardiaque et du tissu circatriciel ont découverts chez l'ex-sprinteur d'Etixx Quick-Step, des problèmes confirmés par de nouveaux examens, qui ont poussé le Belge à mettre un terme à sa carrière.

"Lorsque ce bilan cardiaque anormal a été découvert il y a quelques semaines, c’était évidemment comme un vrai coup de tonnerre, a expliqué Gianni Meersman. Entre temps j’ai passé des tests et des scans supplémentaires, mais ceux-ci confirmaient que ce risque de santé subsisterait si je continuais de faire du vélo à haut niveau, et donc les spécialistes m’ont conseillé de mettre fin à ma carrière active. Par rapport à ma femme et ma fille, qui ont mis tout de côté pendant ma carrière, je ne peux et ne veux pas prendre un tel risque. Le vélo n’était pas seulement ma profession mais aussi ma passion, et c’est donc avec beaucoup de douleur que j’ai pris cette décision."

Belgium's Gianni Meersman (Etixx-QuickStep) wins stage 5 of the 2016 Vuelta a Espana

Belgium's Gianni Meersman (Etixx-QuickStep) wins stage 5 of the 2016 Vuelta a EspanaEurosport

A 31 ans, Gianni Meersman, passé par Discovery Channel, FDJ, Lotto-Belisol et Etixx-Quick Step, aura donc disputé dix années chez les professionnels et principalement acquis un palmarès dans les épreuves continentales. Le Belge, rapide dans les sprints en petit comité et puncheur correct, a toutefois remporté plusieurs courses en World Tour, à l'image d'une étape de Paris-Nice en 2012, deux sur le Tour de Catalogne et deux autres sur le Tour de Romandie en 2013. Mais ses plus beaux faits d'armes, Meersmann les aura réussis en Espagne avec deux victoires d'étapes sur la Vuelta (en 2016) ainsi qu'une 3e place sur la Clasica San Sebastian en 2012.

0
0