Article
commentaires
Cyclisme

La Fédération française au soutien du Mouvement pour un cyclisme crédible


Par AFP
Dernière mise à jour Le 20/12/2012 à 17:54 -
Par AFP - Le 20/12/2012 à 17:54
La Fédération française soutien le MPCCLa Fédération française de cyclisme (FFC), dont le bureau exécutif s'est réuni jeudi, a déclaré soutenir "les actions entreprises par le MPCC" (Mouvement pour un cyclisme crédible), en pointe dans l'antidopage.
 

Le MPCC a été créé en 2007 par des équipes qui se sont donné des règles plus strictes que celles prévues par le Code mondial antidopage.

L'Union européenne de cyclisme, dont la FFC est membre, a fait part le mois dernier de son soutien au MPCC. Les fédérations de Belgique, d'Irlande et de Suisse ont adhéré pour leur part à ce Mouvement, lequel propose notamment de "ne pas sélectionner en équipe nationale un coureur suspendu plus de six mois (pour un contrôle positif), dans les deux ans suivant la suspension, toutes disciplines et épreuves confondues".

A l'occasion de sa prise de position, la FFC a rappelé avoir été "la première fédération à mettre en place le suivi médical longitudinal contrôlé et cela avant même l'affaire Festina (1998)". "Il est clair que l'efficacité de toute politique de lutte contre le dopage passe aussi par les actions que les managers (d'équipes) entendent instaurer dans leurs équipes", a ajouté la fédération française.

"Le MPCC a formalisé un certain nombre de propositions (...), par exemple une réforme de la réglementation sur l'usage des corticoïdes et une augmentation des sanctions dès la première infraction", a relevé la FFC en signalant sa volonté de continuer à collaborer avec lui, notamment pour les actions relatives à la prévention de la santé des athlètes.

Le MPCC regroupe pour l'instant 31 équipes (7 de première division, 13 de deuxième division, 11 de troisième division), adhérentes ou en passe de l'être. Les adhésions définitives doivent être votées lors de l'assemblée générale du 7 février prochain.