AFP

Victoire d'Arnaud Démare à Sanremo : Pour le cyclisme français, le XXIe siècle a enfin commencé

Le cyclisme français revient enfin dans la cour des grands

Le 19/03/2016 à 18:45

MILAN-SANREMO - Après plus d'une décennie passée à regarder les autres se bagarrer pour les grandes victoires, le cyclisme français reprend peu à peu sa place dans le concert international. Le frémissement des dernières années trouve sa juste récompense avec la victoire d'Arnaud Démarre à Sanremo. La fin d'une interminable attente.

C'est une journée historique pour le cyclisme français. Depuis la fin du siècle dernier, les Tricolores avaient été réduits au rôle de simples spectateurs dans les grands rendez-vous de la saison, notamment dans ce que l'on nomme les 5 Monuments, soit les grandes classiques que sont Milan-Sanremo, le Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie.

Samedi, avec le sacre d'Arnaud Démare sur la Primavera, les Français ont pour de bon repris place dans la cour des grands. Ils frappaient à la porte depuis quelques années. Cette fois, ils sont entrés. Mais c'est réellement une date historique que ce 19 mars, car elle vient mettre un terme à quasiment 19 années d'attente. Jamais la France n'avait attendu si longtemps entre deux succès sur un Monument.

62 courses sans podium dans les 5 Monuments

Il fallait remonter au Tour de Lombardie, à l'automne 1997, pour trouver trace d'une victoire tricolore dans une course de cette envergure, grâce à Laurent Jalabert. Au printemps suivant, ce même Jalabert avait pris la deuxième place à Liège. Ce fut le dernier podium tricolore dans un Monument jusqu'en… 2011 et la deuxième place de Sylvain Chavanel sur le Tour des Flandres. Ce fut alors la fin d'une première disette : 62 courses sur les cinq géantes des classiques sans un seul podium.

La machine était (re)lancée. Il y eut ensuite Sébastien Turgot, deuxième à Roubaix en 2012 puis, l'an dernier, la deuxième place de Julian Alaphilippe sur la Doyenne et la troisième de Thibaut Pinot en Lombardie. Ces quatre podiums en cinq saisons témoignaient d'un retour progressif au premier plan. Un frémissement confirmé également sur les grands Tours, à l'image du double podium de Jean-Christophe Péraud et Thibaut Pinot sur la Grande Boucle en 2014.

Julian Alaphilippe (Etixx-Quick Step) sur le podium à Liège en 2015

Julian Alaphilippe (Etixx-Quick Step) sur le podium à Liège en 2015AFP

La jeune génération au pouvoir

Les Français avaient aussi remporté ces dernières années plusieurs courses d'un jour figurant au calendrier WorldTour, comme Démare sur la Vattenfall Cyclassics en 2012 ou Tony Gallopin dans la Clasica San Sebastian l'année suivante. Mais en triomphant samedi, Arnaud Démare permet évidemment au cyclisme tricolore de franchir un cap décisif. Sa victoire marque la fin d'une période particulièrement sombre en termes de résultats.

Comme un symbole, c'est donc un des porte-drapeaux de la nouvelle génération qui vient faire résonner, enfin, la Marseillaise. Arnaud Démare n'a encore que 24 ans. On notera par ailleurs que c'est le troisième podium consécutif sur un Monument après Liège et la Lombardie l'an dernier. Et Alaphilippe (23 ans) et Pinot (25) sont également encore au printemps de leur carrière. Bref, l'avenir s'annonce plutôt bien pour le cyclisme français. Et ça aussi, c'est une sacrée victoire après avoir longtemps regardé en vain à l'horizon, sans rien y voir d'autre que des vaches bien maigrichonnes.

Les dernières victoires françaises dans les 5 Monuments

Milan-Sanremo: Arnaud Démare (2015)
Tour des Flandres: Jacky Durand (1992)
Paris-Roubaix: Frédéric Guesdon (1997)
Liège-Bastogne-Liège: Bernard Hinault (1980)
Tour de Lombardie: Laurent Jalabert (1997)

Podiums français par année au XXIe siècle

Milan-Sanremo Tour des Flandres Paris-Roubaix Liège-Bastogne-Liège Tour de Lombardie
2016 Démare (1er)
2015 Alaphilippe (2e) Pinot (3e)
2014
2013
2012 Turgot (2e)
2011 Chavanel (2e)
2010
2009
2008
2007
2006
2005
2004
2003
2002
2001
0
0