Getty Images

Mondiaux 2017 : Tom Dumoulin champion du monde du contre-la-montre

Dumoulin, sans égal

Le 20/09/2017 à 17:54Mis à jour Le 20/09/2017 à 19:19

MONDIAUX 2017 - Tom Dumoulin succède à Tony Martin. Le Néerlandais a écrasé la concurrence à Bergen, mercredi, pour décrocher le titre de champion du monde du contre-la-montre. Il a devancé Primoz Roglic de 57 secondes et Christopher Froome de plus d'une minute. Le Français Alexis Gougeard a, lui, terminé 13e.

Eurosport Player :

Voir sur Eurosport

Il n’y aura jamais eu match. Grand favori de l’épreuve, Tom Dumoulin (Pays-Bas) a écrasé la concurrence sur ce chrono des Mondiaux de Bergen 2017, reléguant son dauphin Primoz Roglic (Slovénie) à 57’’. Sans doute fatigué par sa Vuelta, Christopher Froome (Grande-Bretagne) n’a pris que la 3e place (+ 1’21’’). Seul Français engagé, Alexis Gougeard n’a pas eu de réussite (changement de vélo raté, problème de dérailleur sous la flamme rouge) et a dû se contenter de la 13e place (+ 1’53’’).

Décidément, Bergen réussit aux Sunweb jusqu’ici. En attendant les courses en ligne, la formation néerlandaise a déjà décroché un troisième titre (après les contre-la-montre par équipes messieurs et femmes) ce mercredi avec le sacre tant attendu de Tom Dumoulin. Le Néerlandais était certes le grand favori de ce chrono mais son duel avec Chris Froome promettait d’être indécis. Il aura vite tourné au "one-man show", la faute à un Tom Dumoulin irrésistible. Seul le premier intermédiaire, situé après 3,2km de course, lui aura résisté. Un pointage anecdotique. Très vite, on a senti que le vainqueur du Giro avait des jambes de feu.

Froome dit merci à la tactique d’Oliveira

Ses 24’’ d’avance sur Froome après 11,5km faisaient craindre un cavalier seul. Ni la pluie, tombée sur les derniers coureurs, ni personne, n’aura pu l’empêcher. Pourtant Primoz Roglic et Nelson Oliveira ont chaucn rêvé à l’or mondial pendant un instant. Le Portugais a même longtemps occupé la tête provisoire du chrono grâce à une montée du Mount Floyen (3,4km à 9,5%) tonitruante. Mais son changement de vélo au pied de l’ascension lui coûte finalement très cher puisqu’il manque le bronze pour 7’’, battu de peu par un Froome en difficulté dans le final et qui peut remercier le coureur de la Movistar pour son changement de vélo complètement raté.

De son côté, Roglic aura été peu en tête. Sauf qu’il ne restait plus que cinq coureurs au moment où il a franchi la ligne avec 31’’ d’avance sur Nelson Oliveira. Et sa montée exceptionnelle (35’’ de reprises à Froome !) pouvait lui permettre de rêver très grand. Mais Dumoulin a vite réduit à néant ses espoirs en écrasant son chrono. Le Néerlandais décroche ainsi son premier titre mondial en contre-la-montre, le tout premier de l’histoire des Pays-Bas.

De son côté, Roglic décroche lui la première breloque mondiale de la Slovénie, dix ans après lui avoir offert l’or en saut à ski par équipes junior. Une trajectoire hors norme. Mais rien ne pouvait se mettre en travers du chemin de Dumoulin.

0
0