AFP

Arnaud Démare: "Il n'y a pas de duel" avec Bouhanni

Démare: "Il n'y a pas de duel avec Bouhanni"
Par AFP

Le 08/03/2016 à 09:00

PARIS - NICE - Arnaud Démare a coupé court à l'hypothèse d'un "duel" avec Nacer Bouhanni, son ancien coéquipier, qu'il a devancé pour la victoire à l'arrivée de la première étape de Paris-Nice, lundi, à Vendôme. Mais le Picard de l'équipe FDJ a reconnu apprécier d'autant plus la victoire au vu du plateau de sprinteurs présent dans la "Course au soleil".

Qu'avez-vous retiré de votre déception de la saison 2015?

A.D. : J'ai eu de nombreuses frustrations la saison dernière, mais il ne faut pas baisser les bras. Il n'y a que dans le dictionnaire que le mot réussite arrive avant travail. Je m'étais énormément investi l'an dernier et ça n'a pas payé. J'en ai remis une couche cet hiver. Il faut savoir se remettre en cause. Je n'ai pas changé beaucoup de choses, j'ai continué mon investissement. Les jambes sont bonnes, je veux en profiter, montrer que je suis présent.

Comment avez-vous préparé cette arrivée?

A.D. : Il ne fallait pas se faire piéger par le froid pendant l'étape. Le coup de bordure était attendu, on savait qu'il y avait vent de travers et on a réagi tout de suite. J'étais dans le groupe devant. Dans la dernière côte, je me doutais que ça allait attaquer, j'ai choisi de rester plutôt en retrait, en 20-25e position, de me laisser emmener par le mouvement. Mon choix a été récompensé. Au sprint, j'aurais voulu être mieux placé, c'était un peu chaud, mais je pense que tout le monde était un peu fatigué. J'ai lancé de très loin pour me replacer et je suis venu ajuster Ben Swift. C'est une belle victoire.

Il y a un gros plateau de sprinteurs sur Paris-Nice et aussi Nacer Bouhanni...

A.D. : Il n'y a pas de duel, on ne va pas entamer une polémique qui n'existe pas. Peu importe qui j'ai dans la roue. Il y avait de grands sprinteurs qui n'étaient pas forcément là à l'arrivée. C'est une victoire qui soulage. On peut dire que Paris-Nice est déjà réussi. Maintenant, c'est du bonus, même s'il y a encore des opportunités, ça va me mettre en confiance et mes équipiers aussi. Quand on voit le plateau, on se dit que la victoire est d'autant plus belle.

Vidéo - ITW Nacer Bouhanni

01:59
0
0