AFP

Paris-Nice : Nacer Bouhanni déclassé, Michael Matthews remporte la 2e étape

Matthews pousse Bouhanni à la faute et s'offre une nouvelle victoire

Le 08/03/2016 à 19:05

PARIS-NICE - Le Français Nacer Bouhanni a remporté au sprint la 2e étape de Paris-Nice entre Contres et Commentry avant d'être déclassé par les commissaires de course. Le coureur de la Cofidis a clairement tassé Michael Matthews (Orica) dans les derniers mètres. C'est donc le maillot jaune qui s'offre une deuxième victoire dans cette Course au soleil et dix secondes de bonification.

Cette fois, tous les cadors étaient bien là. Le sprint a tenu toutes ses promesses, même un peu trop. Nacer Bouhanni est bien le premier à avoir passé la ligne dans un sprint en montée désorganisé mais le sprinteur de la Cofidis a été déclassé. Le finish a été houleux entre le Français et le maillot jaune Michael Matthews, tassé contre les barrières sur la gauche de la route par Bouhanni.

L’Australien d'Orica a finalement été déclaré vainqueur. Il conserve son maillot jaune et accroît son avance au jeu des bonifications. Bouhanni est finalement classé troisième, l’Italien Bonifazio prend la deuxième place.

Toute l’étape, le peloton aura maitrisé pour conclure au sprint. Les équipiers de la Cofidis avaient pourtant su placer Bouhanni dans les meilleures conditions, malgré la nervosité du peloton. Mais son excès d’engagement dans les vingt derniers mètres le prive d’une victoire qui revient à Matthews, sa deuxième dans ce Paris-Nice, qui lui permet de conforter son avance au général.

Kittel encore absent, Bardet perd du temps

Derrière le trio de tête, les autres spécialistes n’ont pas réussi à tirer leur épingle du jeu et terminent même à une petite seconde (ce qui permet à Bouhanni d'être finalement classé 3e). Alexander Kristoff a réglé ce second sprint pour la quatrième place et le vainqueur de lundi, Arnaud Démare, a complété le Top 5 de la deuxième étape. Mal lancé par son équipe Etixx – Quick Step, Marcel Kittel est lui complètement passé à côté et termine loin au classement.

La cassure dans le peloton a coûté quelques secondes à plusieurs cadors comme Alberto Contador ou Tony Gallopin, qui pointent maintenant à 33 secondes ou Romain Bardet qui est désormais à 42 secondes du maillot jaune.

Vidéo - Paris Nice : ITW Bardet

00:46

Pendant toute l'étape, le peloton a joué au chat et à la souris avec l’échappée, lancée dès le premier kilomètre. Partie à quatre, avec notamment Anthony Delaplace (Fortunéo) devant, elle s’est terminée à deux à 12 kilomètres de la ligne d’arrivée, avec Matthias Brandle (IAM) et Evaldas Siskevicius (Delko Marseille-Provence), qui a pris tous les plus gros relais en fin de parcours, en vain. La grosse chute de Pierre-Luc Périchon (clavicule cassée), tombé à 5 kilomètres de la fin de l’étape dans un choc avec un spectateur, n’a pas calmé les coureurs jusqu’à l’arrivée à Commentry.

Dès demain mercredi, les choses sérieuses vont commencer pour les prétendants à la victoire finale. La route va commencer à s’élever avec six côtes de seconde et troisième catégorie et une arrivée au Mont Brouilly qui devrait se dérouler sous la pluie.

0
0