Getty Images

Alberto Contador annonce qu'il prendra sa retraite après la Vuelta

Contador va tirer sa révérence après la Vuelta
Par Eurosport

Le 07/08/2017 à 11:12Mis à jour Le 07/08/2017 à 12:44

TOUR D'ESPAGNE - Dans une vidéo publiée lundi matin sur Instagram, Alberto Contador a annoncé la fin de sa carrière pour l'après-Vuelta (du 19 août au 10 septembre). À 34 ans, le Pistolero a déjà remporté sept grands tours (3 Vuelta, 2 Tour de France et 2 Giro) dans sa carrière. Pour cette Vuelta 2017, il sera un outsider à surveiller de près.

Eurosport Player : Regardez toutes les étapes du tour d'Espagne en LIVE

Voir sur Eurosport

La fin d'une époque, forcément. Ce lundi, Alberto Contador a annoncé qu'il comptait prendre sa retraite à l'issue du Tour d'Espagne 2017, qui se déroulera du 19 août au 10 septembre. Dans une vidéo postée sur Instagram, le champion espagnol a expliqué son choix, avançant notamment que la Vuelta, qu'il a déjà remportée à trois reprises (2008, 2012 et 2014) était l'endroit idéal pour se retirer.

"Je fais cette vidéo pour vous informer de deux choses. La première, c'est que je vais participer au prochain Tour d'Espagne à partir du 19 août. La seconde, c'est qu'il s'agira de ma dernière course en tant que cycliste professionnel. Je dis ça avec joie, sans la moindre tristesse. C'est une décision que j'ai mûrement réfléchie et je ne pense pas qu'il puisse y avoir de meilleurs adieux qu'une course dans son pays."

9e du Tour, sans le moindre succès

Les fans du Pistolero le savent : ce n'est pas la première fois que l'Espagnol annonce sa retraite - mais c'est sans doute la bonne. En février 2015, Contador avait laissé entendre que, fin 2016, il ne serait plus dans le peloton. Finalement, les fans de vélo ont pu le voir sur les routes du Tour cet été, où il a terminé à la 9e place du général, malgré trois semaines délicates, marquées par plusieurs chutes. Loin de ses espoirs au départ.

Mais Contador n'était plus vraiment Contador. A 34 ans (35 en décembre prochain), il a inéluctablement entamé son déclin. Sans ses cannes d'antan, l'Espagnol n'a jamais réellement réussi à dynamiter la course pour s'offrir une victoire de prestige, au moins. Le coureur de la Trek-Segafredo, passé pro chez Once en 2003, va laisser derrière lui une empreinte certaine. Celle d'un beau coureur, grimpeur d'exception, plein de panache et doté d'un sens tactique au-dessus de la moyenne.

Un palmarès long comme le bras et des zones d'ombre, aussi

Contador pourra contempler une armoire à trophées très bien remplie. L'Espagnol, cycliste offensif par excellence, est notamment l'un des six coureurs à avoir remporté les trois grands tours au moins une fois dans sa carrière. Mieux, il les a même tous remportés au moins deux fois. Le Tour de France en 2007 et 2009, le Giro en 2008 et 2015 et la Vuelta, trois fois, en 2008, 2012 et 2014.

Ce palmarès ultra-fourni aurait même pu l’être encore un peu plus sans la destitution de ses titres sur le Tour 2010 et le Giro 2011, conséquence de son contrôle positif au clenbutérol. En 2006, il avait également été cité dans l’affaire Puerto sans que de réelles poursuites soient entreprises.

Malgré cela, Contador aura marqué une époque. Ses duels épiques avec Andy Scheck, ses attaques foudroyantes en montagne ou son style, si élégant, laisseront un vide dans le peloton. Alors, amoureux de cyclisme, profitez-en une dernière fois lors de la Vuelta car le Pistolero va certainement dégainer et tirer encore quelques cartouches avant de tirer sa révérence.

N. B. & C. M.

0
0