Getty Images

Thomas De Gendt (Lotto Soudal) s'adjuge la 19e étape au sprint

De Gendt prolonge le récital de Lotto Soudal

Le 08/09/2017 à 17:22Mis à jour Le 08/09/2017 à 18:13

TOUR D'ESPAGNE 2017 - Présent dans l'échappée du jour, Thomas De Gendt (Lotto Soudal) a remporté au sprint la 19e étape du Tour d'Espagne, ce vendredi. C'est la 4e victoire pour son équipe sur cette Vuelta, la 1re pour le Belge. Aucun changement au général, malgré la longue tentative mais vaine d'Alberto Contador de reprendre du temps.

Eurosport Player : Regardez toutes les étapes du tour d'Espagne en LIVE

Voir sur Eurosport

Il était étonnamment discret depuis plusieurs jours, Thomas De Gendt attendait son heure ! Sur la 19e étape, le Belge a réglé au sprint un petit groupe de costaud, dans lequel figurait Romain Bardet grand acteur du jour mais finalement 7e, pour offrir à son équipe Lotto-Soudal sa quatrième victoire d'étape sur cette Vuelta au lendemain de cette de Sander Armée. Jarlison Pantano (Trek-Segafredo) est deuxième alors que la révélation Ivan Garcia Cortina (Bahrain-Merida) complète le podium.

Vidéo - De Gendt était bien trop fort : l'arrivée de la 19e étape en vidéo

02:15

Comme à son habitude, Alberto Contador a attaqué dans l'ultime d'ascension du jour mais malgré l'apport d'Edward Theuns dans le final, l'Espagnol n'a rien gagné, repris par les Sunweb et les Sky à deux kilomètres du but. Tout ce beau monde S'expliquera une dernière fois sur l'Angliru samedi.

Il était étonnamment discret depuis plusieurs jours, Thomas De Gendt attendait son heure ! Sur la 19e étape, le Belge a réglé au sprint un petit groupe de costaud, dans lequel figurait Romain Bardet grand acteur du jour mais finalement 7e, pour offrir à son équipe Lotto-Soudal sa quatrième victoire d'étape sur cette Vuelta au lendemain de cette de Sander Armée. Jarlison Pantano (Trek-Segafredo) est deuxième alors que la révélation Ivan Garcia Cortina (Bahrain-Merida) complète le podium.

Comme à son habitude, Alberto Contador a attaqué dans l'ultime d'ascension du jour mais malgré l'apport d'Edward Theuns dans le final, l'Espagnol n'a rien gagné, repris par les Sunweb et les Sky à deux kilomètres du but. Tout ce beau monde S'expliquera une dernière fois sur l'Angliru samedi.

Thomas De Gendt lors de la 19e étape du Tour d'Espagne 2017

Thomas De Gendt lors de la 19e étape du Tour d'Espagne 2017Getty Images

De Gendt le plus fort d'un groupe de 27 !

Promise aux attaquants, cette 19e étape de la Vuelta a donné envie à un paquet de coureurs, 27 pour être précis, 27 coureurs qui ont formé le groupe du jour à 90 bornes de l'arrivée à Gijon. Dans ce groupe on retrouvait évidemment le vainqueur du jour, Thomas De Gendt, mais aussi Romain Bardet, Bob Jungels, Rui Costa, Nicolas Roche et Matteo Trentin. Chaque ascension sur ce parcours difficile a été l'occasion pour larguer les sprinteurs et les plus faibles mais malgré l'action des Bardet ou De Gendt à 60 kilomètres de l'arrivée, ils étaient encore 21 à se présenter groupés au pied de la dernière ascension du jour.

Une ascension qu'avait anticipé Ivan Garcia Cortina (Bahrain-Merida). Une action payante puisqu'elle lui a permis de basculer avec Romain Bardet, le plus fort dans l'Alto de San Martin de Huerces. Revenus de l'arrière dans la descente, Roche et Rui Costa ont bien cru avoir la bonne stratégie mais le plus malin s'appelait Thomas De Gendt. Le Belge a profité du retour de son groupe dans le final pour l'emporter au sprint. Ce succès lui permet de devenir le 101e coureur de l'histoire à remporter une étape sur les trois Grands Tours !

Contador essaye encore

Quinze minutes plus loin, Alberto Contador a encore attaqué. D'abord dans la roue de Stetina, il a laissé Zakarin sur place. Son avance a culminé à la minute, ce qui lui aurait permis de revenir à 17 secondes de la troisième place de Wilco Keldermann, mais malgré l'apport d'Edward Theuns, présent dans l'échappée des 27, dans la descente, la Sunweb et la Sky ont ramené le Pistolero à la raison. Dans l'Angliru, Contador attaquera encore mais attention à ne pas avoir laissé trop de plumes dans cette attaque finalement inutile vers Gijon.

0
0