Etape6 - 210 km
Urbino - Porto Sant'Elpidio
Départ11:40
Arrivée estimée
0 km
? km
Tour d’Italie • Étape Urbino - Porto Sant'Elpidio
vendredi 11 mai 2012 • 11:40

EN DIRECT / LIVE.
Urbino - Porto Sant'Elpidio
Tour d’Italie - 11 mai 2012

Tour d’Italie - Suivez en live la course de cyclisme sur Eurosport. Cette course se déroule le 11 mai 2012 et débute à 11:40. Eurosport propose un suivi en direct permettant de connaître les principaux faits et événements.
Consultez également toute l'actualité Cyclisme: compétitions, calendriers, résultats des principales épreuves.

    
30
Commentaires par  
Temps forts 
 
 Supprimer
 
18:01

Merci à toutes et à tous d'avoir suivi cette étape en notre compagnie. Demain, place à la montagne avec la première arrivée au sommet, à Rocca di Cambio (2e cat), au terme des 205km de l'étape. Bonne fin de journée à tous.

17:55

Coup de chaud pour les sprinters aujourd'hui. Après Feillu, Farrar et Hushovd, d'autres têtes d'affiche ont failli passer à la trappe. Cavendish a franchi la ligne avec 33'12 de retard sur le vainqueur, soit 39 secondes avant d'être hors délais. Il était aux côtés de Bos, Brown, van Winden, Rosseler, l'ancien maillot rose Taylor Phinney et Hunt.

17:50

Statu quo au classement à points. Matthew Goss (Orica) reste en rouge devant Cavendish. Rubiano se hisse à la 3e place après l'abandon de Tyler Farrar, victime d'une chute.

17:48

Le maillot bleu de meilleur grimpeur est pour Rubiano qui a franchi les trois dernières difficultés du jour en tête. Avec 24 points, il devance Michel Golas (Omega Pharma) de huit points et Cesare Benedetti (NetApp) de 17 unités.

17:46

Maillot rose et maillot blanc pour Malori, deux jours plus âgé que Navardauskas. Après Taylor Phinney et Ramunas Navardauskas, c'est une 3e jeune qui se hisse tout en haut du classement général.

17:42

Revivez en images la victoire de Miguel Angel Rubiano à Porto Sant'Elpidio.

17:17 

Geoffrey Soupe (FDJ) a pris la 11e place de l'étape, la 6e du sprint du peloton remporté par Daryl Impey (Orica).

17:13

MAILLOT ROSE POUR ADRIANO MALORI ! L'Italien devance Golas de 15" et Hesjedal de 17". Joaquim Rodriguez est 6e.

17:13 

Malori prend la 2e place à 1'10" du vainqueur et les 12" de bonification devant Golas. Mais ce sera peut-être trop juste. Le peloton arrive avec 1'50" de retard.

17:12 

Golas lance enfin le sprint à 200m de la ligne...

17:11

VICTOIRE DE MIGUEL ANGEL RUBIANO ! Mais ce sera trop court pour le maillot rose.

1km 

Si Navardauskas est en difficulté, Ryder Hesjedal et Robert Hunter peuvent endosser le maillot rose.

2km

Après un léger coup de mou, Malori relance dans le groupe de poursuite qui n'est plus qu'à 1'20" de l'homme de tête. Le peloton revient également fort. Il n'a plus que 2'40" de retard.

3km

Un franc soleil accompagne Rubiano.

5km 

Miguel Angel Rubiano (Androni) continue sa route vers la victoire. Il continue d'accroître son avance.

6km 

On échange quelques mots entre Dyachenko et Benedetti. La collaboration n'est finalement pas optimale au sein de la poursuite.

8km 

Ce matin, Rubiano accusé 1'46" de retard au général sur Malori. C'est exactement l'écart actuel entre les deux hommes, si le Colombien s'impose, empochant au passage les 20" de bonification et que son rival ne prend pas de bonification à l'arrivée.

10km 

Rubiano relance pour grappiller des secondes à Malori. Le coureur Androni possède 1'20" de retard sur Malori, Dyachenko, Golas et Benedetti. Mais l'Italien, virtuel maillot rose, peut compter sur le bon travail de coopération de ses compagnons de poursuite.

11km 

Il reste une dernière montée à Corva pour Rubiano. Rien d'insurmontable par rapport aux difficultés répertoriées du jour ! Le Colombien pourra ensuite s'attaquer aux six derniers kilomètres de plat avant la ligne d'arrivée. Deux derniers virages à négocier à 1800m du but puis une longue ligne droite.

12km 

3'40" de retard pour le peloton sous la banderole des 15 derniers kilomètres.

13km 

Les Liquigas ont repris les commandes du peloton.

15km 

Malori est toujours virtuellement leader du Giro, mais il ne comptait que 1'45" d'avance sur Rubiano. Alors Golas et lui accélèrent leur mouvement pour combler le retard.

17km 

Rubiano roule vers la ligne d'arrivée et continue d'accroître son avance: 1'15"

18km 

ABANDON CONFIRME POUR TYLER FARRAR ! L'Américain a chuté il y a quelques kilomètres.

20km 

Brambilla s'extirpe d'un peloton un peu apathique... Visconti file à son tour. Le coureur Movistar embarque deux coureurs dans sa roue. Mais l'Italien n'a pas de bon de sortie et le peloton reprend le trio.

21km 

Rubiano ne part pas totalement dans l'inconnue, dans sa folle chevauchée en solitaire. Le Colombien a longtemps vécu dans la région des Marches.

23km 

Dernier écart: 1'00" d'avance pour Rubiano sur Malori et Golas. Dans quelques kilomètres, il s'attaquera à la longue descente vers Porto Sant'Elpidio, avec une ultime bosse moins raide à surmonter.

24km 

L'abandon de Farrar semble se confirmer.

25km

MOYENNE DEPUIS LE DEPART DE LA COURSE: 37,161km/h.

25km 

La Colnago prend désormais les commandes du peloton.

25km 

Luke Roberts est désormais pointé à 1'50" de l'homme de tête et à 1'05" du premier groupe de poursuivants où se trouve Adriano Malori. Le coureur Lampre est virtuellement maillot rose pour le moment avec l'actuel porteur, Ramunas Navardauskas (Garmin), en pleine déconfiture à 8'00".

27km 

45" d'avance pour Rubiano sur ses premiers poursuivants et 4'35" sur le peloton. Son équipe Androni avait promis de mettre le feu à la course. Promesse tenue !

30km

ABANDON DE TYLER FARRAR ? L'Américain de Garmin a chuté et aurait été contraint à l'abandon. Information à confirmer. Ce serait le 4e retrait du Giro, le 4e aujourd'hui.

itw tdf Taylor Farrar
30km

Rubiano (Androni) a poursuivi sa route en solitaire après avoir franchi le 3e catégorie de Montegranaro en tête. Golas (Omega Pharma), Malori (Lampre) et Benedetti (AppNet) ont pris les derniers points.

32km

N'oubliez pas que vous pouvez poser vos questions à Jacky Durand et Guillaume Di Grazia. Ils vous répondront en direct à l'antenne.

34km 

Dernier écart: 4'35". Et ça s'organise derrière l'échappée. BMC passe à l'offensive et prend les commandes du peloton.

34km 

Le Colombien veut asseoir son maillot bleu de leader du grand prix de la montagne.

34km

Et comme dans les deux ascensions précédentes, Rubiano file en solo...

35km

La dernière difficulté, Montegranaro, côte de 3e catégorie, se profile à l'horizon. Il s'agit d'une courte montée de 1,2km, mais raide avec sa pente moyenne à 13,8% et un maximal à 18%.

35km 

COMPOSITION DU GROUPE DE TETE: Adriano Malori (Lampre), Michal Golas (Omega Pharma), Cesare Benedetti (NetApp), Miguel Angel Rubiano (Androni), Alexandr Dyachenko (Astana).

37km

Plus que 5 hommes à l'avant: Malori, Golas, Benedetti, Rubiano, Dyachenko.

38km 

On tire la langue dans le peloton avec cette succession de courtes bosses. Navardauskas continue de faire l'élastique à l'arrière du peloton. Les ténors sont à l'avant du groupe principale.

39km 

On commence à se tester à l'avant. Adriano Malori (Lampre) attaque pour écrémer le groupe de tête. Luke Roberts accuse le coup et doit s'employer pour revenir.

40km 

Pris dans la chute de Van Winden un peu plus tôt alors qu'il était en tête de course, Belletti erre désormais à une minute du peloton.

42km

Navardauskas a définitivement du mal aujourd'hui. Le porteur du maillot rose est de nouveau distancé. Il est pointé à 45" du peloton, repoussé lui à 3'50" de la tête de course.

46km 

Luke Roberts vise donc bien le maillot rose. Il remporte le sprint intermédiaire et glane quelques précieuses secondes. Smukulis et Rubiano suivent.

49km 

Dans deux kilomètres, les échappés vont en découdre pour les points, les secondes et la prime du sprint intermédiaire (Morrovalle).

50km 

Depuis le début de l'échappée, Luke Roberts (Saxo Bank) est le leader virtuel du Giro. Ce matin, l'Australien pointait à 41 secondes de Navardauskas (25e).

51km 

Dernier écart: 4'50"

53km 

C'est parti pour l'enchaînement de murs durant une trentaine de kilomètres.

54km 

Rubiano passe en tête au sommet de Montelupone. Golas et Benedetti mènent le groupe de ses poursuivants qui finissent par reprendre le Colombien.

55km

Chute de Matteo Carrara (Vacansoleil). Personne ne l'attend et il doit se débrouiller pour rentrer sur le peloton.

56km

Rubiano est encore sorti de l'échappée pour aller prendre les points au sommet de Montelupone. Le Colombien est passé en tête du 2e catégorie et va endosser le maillot bleu ce soir.

57km 

Il y a toujours deux coureurs intercalés à 3'10" entre l'échappée et le peloton: Dominique Rollin (FDJ) et Alexandr Kuchynski (Katusha).

57km 

Avec 6'30" d'avance et un écart qui se maintient sur le peloton emmené par la Liquigas et Astana, avec le renfort d'Euskaltel, les échappés peuvent aller au bout et s'éviter ainsi un retour massif du peloton. Les 26 derniers kilomètres sont en descente jusqu'à la ligne d'arrivée et auraient pu faire le bonheur de sprinters.

59km 

Le tracé en descente est à présent terminé pour les hommes de tête. Ils abordent la montée de Montelupone. Avec le ralentissement de la cadence du peloton, les échappés doivent commencer à se dire qu'ils ont de bonnes chances d'aller au bout.

61km

On se remet à collaborer correctement à l'avant et l'avance des fuyards augmente de nouveau. On se rapproche à présent des 7 minutes.

68km

Navardauskas a fini par rentrer dans le peloton tout comme Jack Bauer, qui a chuté en même temps que Lastras. Le coureur Garmin a le cuissard déchiré, mais ne s'en sort pas trop mal.

70km

La prochaine difficulté est situé au KM 154,7, à Montelupone (3e cat): 4,6km de montée à 4,4%, mais avec de nouveaux forts pourcentages pouvant atteindre les 15%.

74km 

Toujours la Liquigas et Astana qui se partagent la mène du peloton.

76km

Navardauskas est pointé à 5'30" de la tête de course.

77km

COMPOSITION DU GROUPE DE TETE: Luke Roberts (Saxo Bank), Gatis Smukulis (Katusha), Adriano Malori (Lampre), Michal Golas (Omega Pharma), Cesare Benedetti (NetApp), Dominique Rollin (FDJ), Miguel Angel Rubiano (Androni), Alexandr Dyachenko (Astana).

78km

Dernier écart: 4'40" de retard pour le peloton.

80km

Sur son compte Twitter, la formation Movistar a officialisé l'information: Pablo Lastras a été contraint à l'abandon après sa chute dans la descente du Passo della Cappella. Le coureur souffre de l'épaule, sans doute la clavicule cassée, et a dû être évacué.

81km 

Jonction en tête de course. Les huit poursuivants ont repris Rubiano. Mais ça ne relance pas et l'écart continue de chuter. Derrière, la Liquigas continue de rouler fort, épaulée par Astana.

82km

Le maillot rose est distancé ! Ramunas Navardauskas a été lâché dans la montée. Il est désormais pointé à 1'30" du peloton, accompagné de trois coureurs dont deux AG2R.

85km 

Pablo Lastras (Movistar) serait touché à la clavicule. Le Giro va sans doute compter un 3e abandon aujourd'hui après Feillu et Hushovd.

89km

Derrière Lastras, c'est Jack Bauer qui tombe en voulant éviter Lastras. Il effectue un vol plané pour retomber sur le bas-côté.

90km

CHUTE DE LASTRAS ! Dans la descente, l'Espagnol de Movistar a lourdement chuté et ne parvient pas à se relever.

92km

Personne n'a repris Rubiano qui franchit tranquillement le sommet du Passo della Cappella. Ses poursuivants sont à 25".

95km

ATTAQUE DE RUBIANO ! Le Colombien d'Androni a déposé tous ses compagnons d'échappée pour filer en tête dans l'ascension. Il prend rapidement quelques mètres d'avance.

96km

C'est parti pour l'ascension du Passo della Cappella (2e cat): 4,5 km à 7% de moyenne et des passages maximales à 16%. Pas encore de la haute montagne avec le sommet du col à seulement 772m. Mais la grosse difficulté de cette montée, ce sont ses routes de terre sur pratiquement tout le tracé.

101km

RAPPEL - COMPOSITION DU GROUPE DE TETE: Luke Roberts (Saxo Bank), Alieksandr Kuchynski et Gatis Smukulis (Katusha), Adriano Malori (Lampre), Michal Golas (Omega Pharma), Cesare Benedetti (NetApp), Dominique Rollin (FDJ), Pablo Lastras (Movistar) Miguel Angel Rubiano (Androni), Alexandr Dyachenko (Astana), Jack Bauer (Garmin).

103km 

Tous les coureurs sont dans la descente vers le pied du Passo della Cappella (KM 118), principale ascension du jour (2e cat.). Les échappés ont encore 6'00" d'avance.

107km

PASSAGE AU SOMMET DU CINGOLI: 1. Golas, 2. Rubiano, 3. Lastras, 4. Benedetti.

111km

La première difficulté avalée, c'est l'heure du ravitaillement !

113km

Toujours la Liquigas qui mène la chasse derrière l'échappée. Il reste 6'00" à combler.

115km

La température du jour est plutôt élevéee. A l'arrivée, on attend près de 25°C à Porto Sant'Elpidio et un grand ciel bleu.

117km 

L'échappée a 6'30" d'avance sur le peloton. Le groupe de poursuivants, ex-échappés, est à quinze secondes.

119km

AU TOUR DE THOR HUSHOVD ! Après Romain Feillu, le Norvégien de BMC renonce à poursuivre l'aventure sur ce Giro 2012 alors que les grosses difficultés approchent.

2012 Giro d'Italia Thor Hushovd
121km 

Avant le départ de la 6e étape, le maillot rose Ramunas Navardauskas a été convié à une petite commémoration. Un maillot rose a été remis à Paolo Pantani, père de Marco Pantani décédé en 2004.

2012 navardauskas Paolo Pantani maillot rose urbino
122km

Les hommes de tête vont s'approcher du pied de la 1re difficulté du jour, Cingoli (KM 95,4 - 3e cat). Il s'agit d'une montée de 6,4 km à 6,5% de pente moyenne, avec des passages à 13% (dénivelé: 414m). La montée démarre à Mummuiola.

126km 

CLASSEMENT DES HOMMES DE TETE: Roberts (Saxo Bank) 25e à 41", Smukulis (Katusha) 27e à 45", Malori (Lampre) 32e à 49", Keukeleire (Orica) 47e à 57", Golas (Omega Pharma) 48e à 58", Benedetti (NetApp) 91e à 1'37", Lastras (Movistar) 96e à 1'41", Rollin (FDJ) 111e à 1'58", Rubiano (Androni) 124e à 2'35", Dyachenko (Astana) 145e à 4'02", Bauer (Garmin) 163e à 9'54", Kuchynski (Katusha) 165e à 10'12".

127km

Parmi les hommes de tête, le mieux classé est Luke Roberts (Saxo Bank). L'Australien pointe au 25e rang à 41" de Navardauskas.

130km

RAPPEL - COMPOSITION DU GROUPE DE TETE: Luke Roberts (Saxo Bank), Gatis Smukulis (Katusha), Adriano Malori (Lampre), Michal Golas (Omega Pharma), Cesare Benedetti (NetApp), Dominique Rollin (FDJ), Pablo Lastras (Movistar) Miguel Angel Rubiano (Androni), Alexandr Dyachenko (Astana), Jack Bauer (Garmin), Alieksandr Kuchynski (Katusha).

134km

ABANDON DE ROMAIN FEILLU ! Le Français de Vacansoleil a mis pied à terre dans cette 6e étape. C'est le 1er abandon dans ce Giro 2012. Il avait chuté au Danemark et ne semble pas avoir récupéré. Il avait annoncé hier qu'il souffrait toujours.

2011 Tour du Finistere Romain Feillu
136km

Il n'y a plus que 11 coureurs à l'avant. Van Winden semble avoir chuté et entraîné derrière lui Balloni, Keukelaire et Belletti. Ils sont distancés par le groupe de tête. Dernier écart: 7'45".

143km 

Garmin et Liquigas travaillent à l'avant du peloton pour faire redescendre l'écart qui a atteint les 9'00".

150km 

Et l'on dépassé allègrement les 8'00"d'avance pour l'échappée: 8'36".

156km 

Un homme connaît bien le secteur: Michele Scarponi. Le tenant du titre roule sur ses terres aujourd'hui, lui qui est né à Filottrano, près d'Ancone, non loin de Cingoli où est programmé la première difficulté du jour (KM 95,4).

2012 Giro d'Italia Scarponi
160km

Déjà 50km parcourus en une heure de course ! Le peloton est pointé à quasiment 5'00".

162km 

En revanche, pas de coureur RadioShack, Liquigas ou Colnago à l'avant. Même la formation Garmin du leader a placé un homme: Jack Bauer.

163km 

Le porteur du maillot bleu a pris le bon wagon. Alfredo Balloni (Farnese Vini) est dans l'échappée pour glaner des points supplémentaires au grand prix de la montagne. Mais il n'a aucun équipier à ses côtés.

169km

Le tracé du jour est propice à une échappée au long cours et les 15 hommes qui ont pris les devants ont été bien inspirés. Ils possèdent à présent 3'40" d'avance.

174km

Les choses sérieuses débutent dès le KM 89 avec l'ascension du Cingoli (KM95,4 - 3e cat.), puis l'enchaînement avec le Passo della Cappella (KM 118 - 2e cat), ses chemins de terre et ses passages à 15%. Une longue descente mènera le peloton à Montelipone (KM 154,7 - 3e cat) pour une succession de côtes dont Montegranaro (KM 176,5 - 3e cat), dernière difficulté du jour.

175km

Partis d'Urbino, les coureurs s'attaquent à la première véritable journée de montagne. Ou plutôt de montagnes russes tant ils vont enchaîner les montées et les descentes. Quatre difficultés sont au menu des 210 km dont une ascension de 2e catégorie. Une virée dans les Apennins jusqu'à Porto Sant'Elpidio.

177km

COMPOSITION DU GROUPE DE TETE: Malori, Belletti, Rubiano, Dyachenko, Kuschynski, Smukulis, Van Windem, Benedetti, Robers, Rollin, Keukeleire, Bauer,Golas, Lastras

180km 

Une échappée a enfin pris forme. Elle serait composée d'une quinzaine de coureurs. Ils ont déjà près d'une minute d'avance sur le peloton.

193km

Dans ces premiers kilomètres descendants, le peloton a démarré la journée pied au plancher. Pas d'échappée à signaler pour le moment.

199km

Comme Taylor Phinney en début de Giro, c'est un autre jeune coureur qui fait la loi à présent au classement. Maillot rose, Navaradauskas est également maillot blanc du meilleur jeune. Le Lituanien devance Manuele Boaro (Saxo Bank) de 19" et Alexander Kristoff (Katusha) de 30".

201km

En tête depuis le début de la distribution de points, Alfredo Balloni (Farnese Vini) s'accroche à son maillot bleu de meilleur grimpeur. Mais avec quatre difficultés au programme du jour, l'Italien risque d'être sérieusement mal mené.

205km

Malgré sa victoire hier, Mark Cavendish n'a pas réussi à reprendre le maillot rouge du classement par points. La tunique est toujours la propriété de Matthew Goss (Orica). L'Australien possède 12 points d'avance sur le Britannique et 35 sur Tyler Farrar (Garmin).

210km

Le départ de la 6e étape a été donné à 11h40

 

Le maillot rose est sur les épaules de Ramunas Navardauskas (Garmin). Le Lituanien devance deux coéquipiers Robert Hunter et Ryder Hesjedal, repoussés respectivement à 5 et 11 secondes. Matthew Goss (Orica) est pointé à 13".

 

Trois jours après une chute spectaculaire, à 65 km/h, sur la chaussée de Horsens (Danemark), Cavendish a renoué sans attendre avec le succès samedi. Il a confirmé sa supériorité dans ce Giro, malgré un hématome à la hanche gauche qui lui rappelle les dangers de son métier.

 

Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue pour suivre EN DIRECT et en intégralité la 6e étape du Tour d'Italie, entre Urbino et Porto et Sant'Elpidio.