AFP

Quintana, Nibali, Pinot, Dumoulin, Zakarin, Pozzovivo... six candidats pour un maillot rose

Un chrono décisif, six prétendants, et Dumoulin en favori

Le 28/05/2017 à 00:36Mis à jour Le 28/05/2017 à 11:44

Indécis comme jamais, le Giro va connaître un dénouement incroyable de suspense dimanche à Milan, où se tient un contre-la-montre plat de 29,3 kilomètres. Les six premiers général se tiennent en 1'30''. Nairo Quintana détient le maillot rose. Thibaut Pinot finit fort. Mais Tom Dumoulin fait bien figure d'épouvantail. Tour d'horizon des six candidats à la victoire finale.

Nairo Quintana (Movistar) - Maillot rose

Son état de forme : Ce Quintana de fin de Giro n'a plus les mêmes jambes que celui qui s'était imposé au Blockhaus, il y a deux semaines. Au moment de conclure, le Colombien semble un peu rincé. Ce qui n'est pas dans ses habitudes. Vendredi, il a certes récupéré le maillot rose des mains fatiguées de Dumoulin. Mais, il n'a pas été capable de suivre les attaques de Pinot, Zakarin et Pozzovivo à Piancavallo, s'en remettant à ses équipiers pour limiter la casse. Samedi, il a "seulement" fait jeu égal avec Pinot et Nibali. On l'a connu bien plus fringant sur une fin de 3e semaine de Grand Tour.

Ce qu'il vaut en chrono : Quintana n'est pas un manche dans l'exercice. Mais il est loin d'être un spécialiste pour autant. Sur le chrono de Montefalco, il y a dix jours, il s'était classé 23e à 2'53'' de Dumoulin. Un classement qui reflète bien son niveau. Nibali (6e à 2'07''), Zakarin (12e à 2'19'') et Pinot (19e à 2'42''), l'avaient également devancé, ce qui était logique. Le Colombien apparait comme le moins bon rouleur des cinq. Mais il est capable de fulgurances. Il avait gagné l'an passé le chrono de la Route du Sud, devant Sylvain Chavanel notamment. Et lors de la Vuelta 2015, sur un chrono de 39 kilomètres similaire à celui de Milan, il s'était classé 6e. À 1'33'' de Dumoulin, tout de même.

Notre avis : Tom Dumoulin semble trop proche pour que Quintana puisse espérer conserver le maillot rose. Et pour le podium, il ne faudra pas connaitre un jour moyen face à Nibali et Pinot.

Nairo Quintana (Movistar) est maillot rose du Giro depuis la 19e étape. Mais le restera-t-il dimanche soir à Milan ?

Nairo Quintana (Movistar) est maillot rose du Giro depuis la 19e étape. Mais le restera-t-il dimanche soir à Milan ?Getty Images

Vincenzo Nibali (Bahrain-Merida) - 2e à 39''

Son état de forme : Il fait jeu égal avec Quintana depuis le début de la dernière semaine. Mercredi, l'Italien l'avait distancé dans la descente du Stelvio pour s'imposer à Bormio. Mais sinon, ils ont toujours fini ensemble. Le Requin de Messine semble toutefois avoir un peu plus de mordant que le Colombien.

Ce qu'il vaut en chrono : Il est capable du meilleur. Comme du très moyen. Depuis sa 4e place à Bergerac (54km) sur son Tour de France 2014 victorieux, le Squale n'a pas été à la fête sur ses prolongateurs. Aucun top 10 à se mettre sous la dent, toutes courses confondues, en presque trois ans. Mais la série a pris fin la semaine dernière, avec sa 6e place à Montefalco. De quoi lui redonner confiance ?

Notre avis : Il faudra compter sur du bon Nibali. Il sera à la lutte pour le podium avec Quintana et Pinot. Mais sa marge sur ce dernier semble trop faible.

Thibaut Pinot (FDJ) - 3e à 43''

Son état de forme : Du quatuor de tête, il est le plus fringant. Celui qui a repris le plus de temps ces trois derniers jours. Le voir remporter la dernière étape en ligne, ce dimanche, a apporté une ultime preuve du surplus d'énergie qu'il semble posséder par rapport à Dumoulin, Quintana et Nibali.

Ce qu'il vaut en chrono : De point à parfaire, le contre-la-montre est devenu au fil des ans une vraie arme au service du champion de France de la discipline. Vainqueur de ses premiers chronos la saison passée sur le Critérium International puis le Tour de Romandie (devant Dumoulin !), le Franc-Comtois pouvait ainsi être déçu de sa performance Montefalco (19e). Il vaut bien mieux que ça.

Notre avis : Sa marge de 10'' semble bien insuffisante face à Dumoulin, même si ce dernier est amoindri. Mais la 2e place est clairement envisageable.

Tom Dumoulin - 4e à 53''

Son état de forme : Fini l'état de grâce de la deuxième semaine. Le Néerlandais est en délicatesse depuis l'étape du Stelvio, mardi, où son problème gastrique était bel et bien le signe d'une santé déclinante. Mais il ne semble pas non plus à la rue.

Ce qu'il vaut en chrono : Il est l'un des meilleurs rouleurs du monde. Et Dumoulin l'a rappelé avec fracas en s'imposant à Montefalco avec 49'' sur son dauphin, Geraint Thomas. À l'issue de 39 kilomètres vallonnés, il a collé plus de deux minutes à tous ses rivaux. Sa marge apparait ainsi considérable

Notre avis : Intrinséquement, Dumoulin est largement en capacité de combler son retard sur Pinot (10''), Nibali (14'') et Quintana (53''). Il est le grand favori pour remporter ce Giro. Même amoindri.

Ilnur Zakarin (Katusha-Alpecin) - 5e à 1'15''

Son état de forme : Si Pinot a pris la lumière ces derniers jours, cela ne doit pas faire oublier un autre gros rapproché, celui du Russe. Le grimpeur au style peu académique a fait forte impression dans la dernière ascension du Giro ce samedi. Il finit en trombe.

Ce qu'il vaut en chrono : Douzième à Montefalco (à 2'19'' de Dumoulin), il s'était également classé 10e du contre-la-montre du Tour de Romanie le mois dernier. La discipline est son amour de jeunesse. Son point fort avant qu'il ne se mue en grimpeur. Champion d'Europe juniors en 2007, le Russe avait aussi conquis le titre national en 2013.

Notre avis : Il peut rivaliser avec Nibali et Pinot. Ce qui veut dire qu'il aura bien du mal à leur reprendre 36'' et 32''. Et son retard sur Quintana semble trop important.

Russia's Ilnur Zakarin of team Katusha Alpecin, arrives to take the start of the 8th stage of the 100th Giro d'Italia, Tour of Italy, cycling race from Molfetta to Peschici on May 13, 2017.

Russia's Ilnur Zakarin of team Katusha Alpecin, arrives to take the start of the 8th stage of the 100th Giro d'Italia, Tour of Italy, cycling race from Molfetta to Peschici on May 13, 2017.Getty Images

Domenico Pozzovivo - 6e à 1'30''

Son état de forme : Il fait le moins de bruit parmi les six. Mais avec Pinot et Zakarin, il semble faire partie des plus forts en cette fin de Giro.

Ce qu'il vaut en chrono : C'est le moins spécialiste des six. Clairement. Son petit gabarit est un handicap. Surtout sur le plat. Mais il n'est pas non plus catastrophique. À Montefalco, il s'était classé 27e à 3'07''. Sur la Vuelta 2015, il avait lâché 2'46'' sur Dumoulin à l'issue d'un chrono de 39 kilomètres semblable à celui qui attend les coureurs à Milan.

Ce qu'il peut espérer : Conserver sa 6e place. Pas plus. Et plutôt que regarder devant, l'Italien doit surveiller son rétro. Bauke Mollema, 7e, n'a que 1'33'' de retard.

Notre pronostic pour le classement final :

1. Tom Dumoulin

2. Nairo Quintana

3. Thibaut Pinot

4. Vincenzo Nibali

5. Ilnur Zakarin

6. Domenico Pozzovivo

0
0