Marcel Kittel - Eurosport
 
Article
commentaires
Cyclisme > Tour d'Oman

1re étape: Marcel Kittel remporte le sprint, Bouhanni termine troisième

Kittel le plus costaud, Bouhanni sur le podium

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 11/02/2013 à 17:39 -
Par Eurosport - Le 11/02/2013 à 17:39
L'Allemand Marcel Kittel a endossé le maillot rouge de leader du Tour d'Oman cycliste lundi en s'imposant au sprint à l'issue de la première étape, devenant au passage le premier coureur à s'imposer trois fois dans le Sultanat. Le Français Nacer Bouhanni réalise son meilleur résultat depuis le début de saison en terminant troisième.

Marcel Kittel débloque enfin son compteur cette saison après être rentré bredouille du Tour Down Under en janvier. Vainqueur de la première étape du Tour d'Oman, au terme des 162 km courus entre Al Musannah et l'Université Sultan Kabous, du nom du chef de l'Etat omanais, le sprinter de l'équipe Argos Shimano a devancé sur la ligne l'Italien Davide Appollonio (AG2R La Mondiale) et le champion de France, Nacer Bouhanni, de la FDJ. Kittel, 24 ans, a également endossé les maillots vert du classement par points et blanc du meilleur jeune, le maillot blanc à pois rouges et verts de la combativité revenant au Néerlandais Bobbie Traksel, de l'équipe Champion System, anciennement arménienne et désormais chinoise.

Traksel, vainqueur de Kuurne-Bruxelles-Kuurne en 2010, a passé plus d'une centaine de kilomètres aux avants-postes, dans une échappée à deux partie dès le premier kilomètre avec Kohei Uchima, de l'équipe du Japon, la seule formation nationale sur cette compétition. Quand son partenaire de fugue a été repris par le peloton, vers le km 130, le jeune Japonais de 24 ans, licencié le reste de l'année dans l'équipe nippone Nippo-De Rosa, basée à Ancône, en Italie, a relancé en solitaire, à la recherche d'une seconde victoire à son palmarès après une étape du Tour de Thaïlande 2008. Mais il a été définitivement avalé après 146 km en duo puis en solo.

Wiggins, lanterne rouge

La parole était alors aux costauds du sprint, et une fois de plus le dernier mot appartenait à Kittel, un connaisseur du terrain après ses deux bouquets ici en 2012, qui a imposé ses 82 kg au bout des 1.100 m de la dernière ligne droite. La troisième place de Bouhanni est la meilleure performance du champion de France depuis le début de cette saison, après quatre accessits dans le top 10 au Qatar la semaine dernière. Si l'Espagnol Alberto Contador, l'Australien Cadel Evans ou le champion du monde belge Philippe Gilbert ont tranquillement terminé l'étape à l'abri du peloton, se réservant pour les prochaines étapes, à travers les monts Hajar, le vainqueur de la Grande Boucle 2012 est lui déjà lanterne rouge au classement.

"Wiggo", arrivé de son propre aveux en petite forme à Mascate, se trouvait en queue de peloton à l'approche de l'arrivée quand il a été bloqué par une chute devant lui. Le temps de remonter sur sa machine, l'Anglais a franchi la ligne avec près de 1 minute et 30 secondes de retard, en dernière position. La deuxième étape mardi conduira les coureurs de Fanja in Bidbid à Al Bustan, sur 146 km d'un parcours plus accidenté avec notamment deux belles bosses dans les derniers 24 kilomètres.