Bradley Wiggins - DPPI
 
Article
commentaires
Cyclisme > Tour de France

Bradley Wiggins (Sky) veut défendre son titre sur le Tour de France 2013

Wiggins veut finalement défendre son titre

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 13/12/2012 à 14:49 -
Par Eurosport - Le 13/12/2012 à 14:49
Sur BBC Radio, Bradley Wiggins a annoncé qu'il voulait défendre son titre sur le Tour de France 2013, contredisant les dernières déclarations de l'équipe Sky.

Voilà une sortie qui ne devrait pas plaire à Christopher Froome. Le Britannique, qui s'était déjà sacrifié sur le Tour 2012 pour faire gagner son leader Bradley Wiggins, avait récemment acquis de la part de l'équipe Sky qu'il serait le leader incontesté pour l'édition 2013. Malheureusement pour lui, alors qu'il avait déclaré en marge de la présentation du Tour qu'il se focaliserait sur le Giro l'année prochaine, le tenant du titre semble avoir changé son fusil d'épaule.

Dans un entretien accordé jeudi à BBC Radio 5, le premier vainqueur britannique du Tour a affiché ses nouvelles ambitions. "Je vais probablement essayer de remporter un deuxième Tour de France donc je ne sais pas, peut être que l'équipe aura deux leaders. C'est mon ambition, j'espère que cela pourra se réaliser." Des propos qui contrastent aussi avec les dernières affirmations de son manager Dave Brailsford, qui expliquait que Froome serait le numéro un sur la Grande Boucle et que Wiggins se focaliserait sur le Giro.

Un tracé pourtant favorable à Froome

Froome, qui avait ouvertement montré qu'il était plus à l'aise que son coéquipier en montagne lors de la dernière édition du Tour, semblait pourtant destiné à être le numéro un de Sky en 2013. Avec seulement 65 kilomètres de contre-la-montre individuel (dont 32 en montagne) et quatre arrivées en altitude, le deuxième du Tour 2012 et de la Vuelta 2011 pensait que personne ne lui contesterait ce statut. C'était sous-estimer son compatriote.

Ce dernier retournement de situation ne devrait pas apaiser les tensions au sein de l'équipe britannique qui avait déjà perdu Mark Cavendish en fin de saison, en raison de ces problèmes de leadership. En fin politicien, Wiggins a tout de même tenu à modérer ses propos. "Peu importe la stratégie de l'équipe, je la respecterais. Je ferais ce qu'on demande." En connaissant le tempérament du garçon, et après de telles déclarations, on a dû mal à croire que Wiggins acceptera un simple rôle d'équipier. Chez Sky, l'incendie guette...